VTT Découverte enduro - 4 juin 2016

Publié le 5 Juin 2016

VTT Découverte enduro - 4 juin 2016

Distance 31 km - Dénivelé 1130 m

Circuit au départ de Saulxures sur Moselotte.

VTT Découverte enduro - 4 juin 2016
VTT Découverte enduro - 4 juin 2016

Pour cette sortie, nous découvrons l'enduro à VTT. Nous nous sommes inscrit à l'enduro des Hautes Vosges en formule "découverte".

C'est à dire que nous faisons le même parcours que les coureurs, parcours de liaison et spéciales, après leur passage et sans chronométrage. Au programme de ce samedi, 3 épreuves spéciales et les différents parcours de liaison.

Personnellement, je suis un peu mitigé par rapport à cette expérience. Les parcours de liaison ne présentent guère d'intérêt. Le plus souvent ce sont de longues montées sur petite route bitumée vers le départ de chaque spéciale.

Quant aux spéciales, elles sont descendantes et sélectives. La pluie était tombée toute la nuit et la matinée avant l'épreuve, donc beaucoup de boue. Et sourtout, les quelques 500 vététistes passés avant nous on ravagé le parcours. Il y avait beaucoup d'ornières, de trous, de racines et rochers glissants mis à nu.

Quelques raidilllons rocheux et glissants, qu'à mon niveau il me semble risqué de passer en restant sur le vélo. Surtout que nous ne disposons pas des protections (casque intégral, protections dorsales, etc ...) dont sont équipés les compétiteurs.

Je me suis surtout battu avec les ornières, plutôt que de m'amuser en pilotage. Les pneus se remplissent de boue, et il faut profiter des sections un peu plus rapides pour les débourrer un peu. La 3ème spéciale était quand même plus accessible à notre niveau.

Une belle expérience quand même. Si le temps avait été sec, les choses auraient été bien différentes.

A l'arrivée, nous faisons un tour dans le parc des coureurs pour admirer de bien beaux vélos et discuter un peu.A l'arrivée, nous faisons un tour dans le parc des coureurs pour admirer de bien beaux vélos et discuter un peu.

A l'arrivée, nous faisons un tour dans le parc des coureurs pour admirer de bien beaux vélos et discuter un peu.

Nous assistons au départ des coureurs. Paul 167000 en profite pour toucher le vélo de Jérôme Clementz, le champion du monde d'enduro.Nous assistons au départ des coureurs. Paul 167000 en profite pour toucher le vélo de Jérôme Clementz, le champion du monde d'enduro.

Nous assistons au départ des coureurs. Paul 167000 en profite pour toucher le vélo de Jérôme Clementz, le champion du monde d'enduro.

Nous équipons nos vélos des plaques. Tiens, Aline et Claude sont là aussi !Nous équipons nos vélos des plaques. Tiens, Aline et Claude sont là aussi !

Nous équipons nos vélos des plaques. Tiens, Aline et Claude sont là aussi !

Ca va être à nous de partir !Ca va être à nous de partir !

Ca va être à nous de partir !

Parcours de liaison, et on se prépare pour la première spéciale.Parcours de liaison, et on se prépare pour la première spéciale.

Parcours de liaison, et on se prépare pour la première spéciale.

Départ de Frank, puis de Matthieu.Départ de Frank, puis de Matthieu.

Départ de Frank, puis de Matthieu.

Domi dans la première spéciale.Domi dans la première spéciale.

Domi dans la première spéciale.

Un stand de ravitaillement dans la 2ème liaison, et départ de la 2ème spéciale.Un stand de ravitaillement dans la 2ème liaison, et départ de la 2ème spéciale.

Un stand de ravitaillement dans la 2ème liaison, et départ de la 2ème spéciale.

Dans la 3ème spéciale, Paul167000 réussit à crever ses deux pneus (tubeless) dans une réception un peu brutale. Pas moyen de réparer, il finit le parcours en poussant son vélo.Dans la 3ème spéciale, Paul167000 réussit à crever ses deux pneus (tubeless) dans une réception un peu brutale. Pas moyen de réparer, il finit le parcours en poussant son vélo.

Dans la 3ème spéciale, Paul167000 réussit à crever ses deux pneus (tubeless) dans une réception un peu brutale. Pas moyen de réparer, il finit le parcours en poussant son vélo.

Rédigé par PF

Publié dans #vtt

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article