VTT La Lauter - 12 mars 2017

Publié le 12 Mars 2017

VTT La Lauter - 12 mars 2017

Distance : 44 km - Dénivelé : 690 m

Parcours : gravière Ruecken, Scheibenhard, Lignes de la Lauter, redoute du Lanzensee, Bienerwaldmuehle, redoute maréchal de Marcin, Schweighofen, Haftelhof, Oberotterbach, montée du Staffelsberg, Stutzhütte, Schweigen-Rechtenbach et Wissembourg.

VTT La Lauter - 12 mars 2017
VTT La Lauter - 12 mars 2017
En quittant la gare de Lauterbourg, nous traversons tout d'abord un paysage de gravières et de champs.En quittant la gare de Lauterbourg, nous traversons tout d'abord un paysage de gravières et de champs.

En quittant la gare de Lauterbourg, nous traversons tout d'abord un paysage de gravières et de champs.

Puis après Scheibenhard nous suivons les fameuses lignes de la LauterPuis après Scheibenhard nous suivons les fameuses lignes de la Lauter

Puis après Scheibenhard nous suivons les fameuses lignes de la Lauter

A partir de là c'est 1h30 de sentiers ludiques avec slaloms entre les arbres, passages de racines et de passerelles, et surtout les petits dénivellés abrupts pour passer d'une ligne à la suivante.A partir de là c'est 1h30 de sentiers ludiques avec slaloms entre les arbres, passages de racines et de passerelles, et surtout les petits dénivellés abrupts pour passer d'une ligne à la suivante.

A partir de là c'est 1h30 de sentiers ludiques avec slaloms entre les arbres, passages de racines et de passerelles, et surtout les petits dénivellés abrupts pour passer d'une ligne à la suivante.

Pas toujours faciles à franchir sans pousser le vélo. Des fois ça passe, des fois non !Pas toujours faciles à franchir sans pousser le vélo. Des fois ça passe, des fois non !

Pas toujours faciles à franchir sans pousser le vélo. Des fois ça passe, des fois non !

En tout cas le temps est printanier et chacun se montre sous son meilleur jour. J'étrenne mon nouveau vélo.En tout cas le temps est printanier et chacun se montre sous son meilleur jour. J'étrenne mon nouveau vélo.

En tout cas le temps est printanier et chacun se montre sous son meilleur jour. J'étrenne mon nouveau vélo.

POC fait son Laurent en tentant plusieurs passages à gué, plus ou moins réussis.POC fait son Laurent en tentant plusieurs passages à gué, plus ou moins réussis.

POC fait son Laurent en tentant plusieurs passages à gué, plus ou moins réussis.

Nous prenons notre pause repas à la redoute du maréchal de Marcin. Nous retrouvons nos bonnes habitudes : bretzels, jus de légumes frais, fromages, rillettes de canard, cake de Domi, café de Mouki... sans oublier la traditionnelle sieste.Nous prenons notre pause repas à la redoute du maréchal de Marcin. Nous retrouvons nos bonnes habitudes : bretzels, jus de légumes frais, fromages, rillettes de canard, cake de Domi, café de Mouki... sans oublier la traditionnelle sieste.

Nous prenons notre pause repas à la redoute du maréchal de Marcin. Nous retrouvons nos bonnes habitudes : bretzels, jus de légumes frais, fromages, rillettes de canard, cake de Domi, café de Mouki... sans oublier la traditionnelle sieste.

Après le repas, nous rejoignons Oberottenbach au pied de la montagne à travers un paysage de vergers et de champs.Après le repas, nous rejoignons Oberottenbach au pied de la montagne à travers un paysage de vergers et de champs.

Après le repas, nous rejoignons Oberottenbach au pied de la montagne à travers un paysage de vergers et de champs.

Puis c'est une belle montée vers le Staffelsbeg. C'est là que Stéphane prend une branche dans sa chaine et casse son dérailleur.Puis c'est une belle montée vers le Staffelsbeg. C'est là que Stéphane prend une branche dans sa chaine et casse son dérailleur.

Puis c'est une belle montée vers le Staffelsbeg. C'est là que Stéphane prend une branche dans sa chaine et casse son dérailleur.

La panne est sérieuse, nous enlevons le dérailleur et raccourcissons la chaine. Mais ça ne marche pas bien et Stéphane poursuit la montée à pied.La panne est sérieuse, nous enlevons le dérailleur et raccourcissons la chaine. Mais ça ne marche pas bien et Stéphane poursuit la montée à pied.

La panne est sérieuse, nous enlevons le dérailleur et raccourcissons la chaine. Mais ça ne marche pas bien et Stéphane poursuit la montée à pied.

Un autre intervention pour raccourcir encore la chaine, et Stéphane parvient à rouler tant bien que mal dans les portions planes. Oubliés les singles prévus sur la fin du parcours, nous rejoignons Wissembourg au plus court pour attraper le train du retour.Un autre intervention pour raccourcir encore la chaine, et Stéphane parvient à rouler tant bien que mal dans les portions planes. Oubliés les singles prévus sur la fin du parcours, nous rejoignons Wissembourg au plus court pour attraper le train du retour.

Un autre intervention pour raccourcir encore la chaine, et Stéphane parvient à rouler tant bien que mal dans les portions planes. Oubliés les singles prévus sur la fin du parcours, nous rejoignons Wissembourg au plus court pour attraper le train du retour.

Rédigé par PF

Publié dans #vtt

Repost 0
Commenter cet article