Publié le 2 Octobre 2016

VTT Stauffen - 1er octobre 2016

Distance : 36 km. Dénivelé : 1050 m

Parcours : Wintzenheim, Saint Gilles, chateau du Pflixbourg, fontaine de la Dame, rocher Turenne, le Stauffen (885 m), col de Marbach, maison forestière St Marc, ND de Schauenberg et chapelle d'Oelberg. Rouffach.

Sortie organisée les samedi, météo pessimiste, participants : 6/12. Et pourtant la journée fut bien agréable : à peine quelques gouttes à la montée, un déjeuner à l'abri (maison St Marc) de la seule averse, un après midi au sec. Journée ponctuée de nombreux arrêts cueillette de noix et de raisins. Et surtout ce fut un très beau parcours : dans les vignes d'abord, puis en forêt. Peu de portage sauf les derniers cent mètres vers le Stauffen. De très beaux singles techniques en descente, depuis le Stauffen, et également dans la dernière partie, vers Rouffach. Un peu de hors piste comme d'habitude. Une bien belle journée.

VTT Stauffen - 1er octobre 2016VTT Stauffen - 1er octobre 2016
comment négocier (ou pas) un virage serré :)comment négocier (ou pas) un virage serré :)
comment négocier (ou pas) un virage serré :)comment négocier (ou pas) un virage serré :)
comment négocier (ou pas) un virage serré :)comment négocier (ou pas) un virage serré :)comment négocier (ou pas) un virage serré :)
comment négocier (ou pas) un virage serré :)comment négocier (ou pas) un virage serré :)comment négocier (ou pas) un virage serré :)

comment négocier (ou pas) un virage serré :)

temps couvert, ruines et chateaux, convivialité :)  et un joli mur d'escalade au détour d'un viragetemps couvert, ruines et chateaux, convivialité :)  et un joli mur d'escalade au détour d'un viragetemps couvert, ruines et chateaux, convivialité :)  et un joli mur d'escalade au détour d'un virage
temps couvert, ruines et chateaux, convivialité :)  et un joli mur d'escalade au détour d'un viragetemps couvert, ruines et chateaux, convivialité :)  et un joli mur d'escalade au détour d'un viragetemps couvert, ruines et chateaux, convivialité :)  et un joli mur d'escalade au détour d'un virage
temps couvert, ruines et chateaux, convivialité :)  et un joli mur d'escalade au détour d'un viragetemps couvert, ruines et chateaux, convivialité :)  et un joli mur d'escalade au détour d'un virage

temps couvert, ruines et chateaux, convivialité :) et un joli mur d'escalade au détour d'un virage

y'a pas  à dire le vtt, c'est trop bon :))y'a pas  à dire le vtt, c'est trop bon :))
y'a pas  à dire le vtt, c'est trop bon :))
y'a pas  à dire le vtt, c'est trop bon :))y'a pas  à dire le vtt, c'est trop bon :))

y'a pas à dire le vtt, c'est trop bon :))

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 30 Septembre 2016

VTT La Goutte du Prince - 25 septembre 2016

Distance 40 km - Dénivelé 1060 m

Parcours : le Voyemont (Roche des fées), fontaine du Serpent, Lubine, croix Surmély, le Barançon, la Goutte du Prince, Creux Chêne, la Collinière, Liepvre et Chatenois.

VTT La Goutte du Prince - 25 septembre 2016
VTT La Goutte du Prince - 25 septembre 2016
Partant de la gare de Saales, nous nous enfonçons dans la forêt en montant vers le Voyemont.Partant de la gare de Saales, nous nous enfonçons dans la forêt en montant vers le Voyemont.

Partant de la gare de Saales, nous nous enfonçons dans la forêt en montant vers le Voyemont.

Au sommet, nous grimpons sur le belvédère de la Roche des Fées. Au sommet, nous grimpons sur le belvédère de la Roche des Fées.

Au sommet, nous grimpons sur le belvédère de la Roche des Fées.

Descente du Voyemont par un joli single technique.Descente du Voyemont par un joli single technique.

Descente du Voyemont par un joli single technique.

Repas tiré du sac à midi au Jal, puis petite sieste au soleil (ou à l'ombre pour certains)

Repas tiré du sac à midi au Jal, puis petite sieste au soleil (ou à l'ombre pour certains)

Descente dans la forêt côté lorrain, nous nous dirigeons vers Lubine.Descente dans la forêt côté lorrain, nous nous dirigeons vers Lubine.

Descente dans la forêt côté lorrain, nous nous dirigeons vers Lubine.

Puis remontée vers la Croix Surmély et Le Barançon. Il fait chaud !Puis remontée vers la Croix Surmély et Le Barançon. Il fait chaud !

Puis remontée vers la Croix Surmély et Le Barançon. Il fait chaud !

Nous suivons les crêtes en empruntant un ancien GR aujourd'hui abandonné. Un paysage sauvage comme je les aime. Nous suivons les crêtes en empruntant un ancien GR aujourd'hui abandonné. Un paysage sauvage comme je les aime.

Nous suivons les crêtes en empruntant un ancien GR aujourd'hui abandonné. Un paysage sauvage comme je les aime.

Une descente bien raide du côté de la Goutte du Prince. Nous passons à proximité de la chapelle, mais sans la voir.Une descente bien raide du côté de la Goutte du Prince. Nous passons à proximité de la chapelle, mais sans la voir.

Une descente bien raide du côté de la Goutte du Prince. Nous passons à proximité de la chapelle, mais sans la voir.

Paysage ouvert du côté de Chambrette, puis à nouveau de beaux singles.Paysage ouvert du côté de Chambrette, puis à nouveau de beaux singles.

Paysage ouvert du côté de Chambrette, puis à nouveau de beaux singles.

En nous rapprochant de Liepvre, nous suivons le sentier tracé sur les crêtes sur la cartographie du GPS. Sur le terrain, le sentier est abandonné et envahi par les ronces.En nous rapprochant de Liepvre, nous suivons le sentier tracé sur les crêtes sur la cartographie du GPS. Sur le terrain, le sentier est abandonné et envahi par les ronces.

En nous rapprochant de Liepvre, nous suivons le sentier tracé sur les crêtes sur la cartographie du GPS. Sur le terrain, le sentier est abandonné et envahi par les ronces.

Après quelques efforts et moments de doute, nous retrouvons un chemin roulable, et arrivons à Liepvre. Il ne reste plus qu'à rejoindre Sélestat par la piste cyclable.Après quelques efforts et moments de doute, nous retrouvons un chemin roulable, et arrivons à Liepvre. Il ne reste plus qu'à rejoindre Sélestat par la piste cyclable.

Après quelques efforts et moments de doute, nous retrouvons un chemin roulable, et arrivons à Liepvre. Il ne reste plus qu'à rejoindre Sélestat par la piste cyclable.

Voir les commentaires

Rédigé par PF

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 12 Septembre 2016

Distance 43 km - Dénivelé 1160 m

Parcours : Dambach la Ville, Kasmarkt, Wiedenhardt, Neuenmatten, Sommerrain, col de l'Ungersberg, Albeville, Triembach au Val, Saint Maurice, Thanvillé, Dieffenbach au Val, Neubois, Wittenbronnen, Bintzenhof, Hurst et Châtenois, et enfin Sélestat.

Bien belle journée ensoleillée ce dimanche. Deux nouveaux : Valentin, 100kg de muscles, Fabrice, semi-rigide en pneux VTC. Montée sympa sous les bois, un peu difficile pour Domi-Niala et Valentin, mais bon rien de méchant. Température clémente, montée tranquille, tout va bien.

Repas pris sous l'Ungersberg, excellente tarte mirabelle-questche de Niala-Domi, cake chocolat-courgette de Domi-bonemine, café-rhum de Mouki-canyon. Les plats composés deviennent-ils la référence dans nos sorties ??

pendant la sieste Valentin bricole son vélo; Matthieu aussi d'ailleurs.

On repart, descente variée : singles traditionnels, voies parfois larges, mais aussi hors piste à la Paulo : de quoi impressionner les nouveaux. Fabrice avec son VTC s'en sort sacrément bien, même si en descente c'est un peu difficile.

Les villages de la vallée de Villé sont l'occasion de s'arrêter aux fontaines, et de s'asperger un peu :)

le mot de Matthieu : Super cette sortie sous le soleil! Les sentiers autour Dachfirst et de l'Ungersberg sont décidément magnifiques. L'ambiance est toujours au top, avec une mention spéciale pour Paul1230000, qui n'était pas encore assis dans le train qu'il plaisantait déjà avec Valentin, le solide nouveau. Le pique-nique était magistral, merci aux pâtissières, mais aussi merci pour le café frappé, le melon,…La journée était chaude, mais le parcours était parsemé de points-d'eau rafraîchissants On rajoute à tout ça un petit passage dans les fourrés, quelques crevaisons et petites chutes sans gravité et on a tous les ingrédients d'une parfaite sortie Paulesque. Petit bémol: on n'a pas sauté dans le train à la dernière seconde, on a dû attendre 20 minutes sur le quai de la gare!

VTT Triembach - 11 septembre 2016VTT Triembach - 11 septembre 2016
ce dimanche nous avons travaillé la vitesse (enfin disons le flou artistique) ..ce dimanche nous avons travaillé la vitesse (enfin disons le flou artistique) ..ce dimanche nous avons travaillé la vitesse (enfin disons le flou artistique) ..
ce dimanche nous avons travaillé la vitesse (enfin disons le flou artistique) ..ce dimanche nous avons travaillé la vitesse (enfin disons le flou artistique) ..

ce dimanche nous avons travaillé la vitesse (enfin disons le flou artistique) ..

leçon de franchissement par Paulo :)leçon de franchissement par Paulo :)leçon de franchissement par Paulo :)

leçon de franchissement par Paulo :)

déjeuner sous les arbres quelque part au pied de l'Ungersberg. Les plus jeunes ont du mal à se faire à la sieste ...déjeuner sous les arbres quelque part au pied de l'Ungersberg. Les plus jeunes ont du mal à se faire à la sieste ...
déjeuner sous les arbres quelque part au pied de l'Ungersberg. Les plus jeunes ont du mal à se faire à la sieste ...déjeuner sous les arbres quelque part au pied de l'Ungersberg. Les plus jeunes ont du mal à se faire à la sieste ...déjeuner sous les arbres quelque part au pied de l'Ungersberg. Les plus jeunes ont du mal à se faire à la sieste ...

déjeuner sous les arbres quelque part au pied de l'Ungersberg. Les plus jeunes ont du mal à se faire à la sieste ...

quelques passages acrobatiques sous le regard tranquille de la faune localequelques passages acrobatiques sous le regard tranquille de la faune localequelques passages acrobatiques sous le regard tranquille de la faune locale
quelques passages acrobatiques sous le regard tranquille de la faune locale

quelques passages acrobatiques sous le regard tranquille de la faune locale

plan remplissage gourde, et bien sûr jeux d'eau dans les villages de la vallée de Villé
plan remplissage gourde, et bien sûr jeux d'eau dans les villages de la vallée de Villé

plan remplissage gourde, et bien sûr jeux d'eau dans les villages de la vallée de Villé

Voir les commentaires

Rédigé par AS

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 5 Septembre 2016

Distance : 49 km; Dénivelé : 1530 m.

Parcours : Bühl, Schartenberg, Schwanenwasen, Grabenloch, Badener Höhe (1002m), Harzback, Scherhof, le long du torrent Grobbach, Bütthof et Neuweier. Retour à Bühl.

5 VTT, 2 voitures, c'est inhabituel, mais plus facile à gérer sur cette sortie en boucle. Départ sous un ciel gris mais non menaçant. Montée dans les vignes, pas de single au début, mais de la pente tout de même. Puis la montée continue sous les arbres. La montée se fait à un rythme soutenu, pas le temps de prendre des photos. On arrive au repas après 2 heures de montée et déjà 650 de dénivelé d'engrangé.

Repas bien tranquille, un très bon saucisson, un excellent fromage au lait cru du marché, et un cake salé (le premier de DD depuis des lustres). Au dessert, du thé, du café, un cake citron-verveine de Domi, et une tarte au quetsches de Paulo : un régal (sans oublier le mini kinder de Mouki). Tout est englouti, sans doute pour remettre les organismes d'aplomb. 15 minutes de sieste et on repart. On sait qu'il va falloir batailler pour remplir le contrat. Après une heure on arrive à la tour Badener Höhe. Les courageux grimpent, pause thé, on met les genouillères et on attaque la descente. Nous restons en fôret, avec des passages variés : fougères, single le long d'un torrent, des racines, des pierres, assez ludiques. Très peu de virages serrés. Beaucoup de plaisir néanmoins, et puis la pluie se met à tomber. La descente est longue, 700m de dénivelé. On descend jusqu'aux cascades. La pluie s'est mise à tomber, on s'arrête à une terrasse à côté des cascades et on prend une part de tarte et une boisson. Après discussion avec le patron, on rebrousse chemin car la pluie est forte, et le chemin prévu trop long. On remonte cependant sur 200m puis on retrouve la route qui descend vers Bühl. Nous n'y sommes pas encore : il reste près de 15 km. Paulo nous concocte régulièrement des escapades dans la forêt pour éviter les grands axes. Une sacré escapade au final : retour aux voitures à 19h30 !

VTT Herrenwieser See - 4 septembre 2016VTT Herrenwieser See - 4 septembre 2016
Comment résister à des framboises ? montée dans les vignes, vues sur la vallée, arrêt déjeunerComment résister à des framboises ? montée dans les vignes, vues sur la vallée, arrêt déjeunerComment résister à des framboises ? montée dans les vignes, vues sur la vallée, arrêt déjeuner
Comment résister à des framboises ? montée dans les vignes, vues sur la vallée, arrêt déjeunerComment résister à des framboises ? montée dans les vignes, vues sur la vallée, arrêt déjeuner
Comment résister à des framboises ? montée dans les vignes, vues sur la vallée, arrêt déjeunerComment résister à des framboises ? montée dans les vignes, vues sur la vallée, arrêt déjeuner

Comment résister à des framboises ? montée dans les vignes, vues sur la vallée, arrêt déjeuner

nos montures s'éclatent en Forêt Noire ..
nos montures s'éclatent en Forêt Noire ..nos montures s'éclatent en Forêt Noire ..nos montures s'éclatent en Forêt Noire ..

nos montures s'éclatent en Forêt Noire ..

tour Badener : Mouki fait un discours, pas de public. Dédé parle de son GPS Androïd : audience religieuse.tour Badener : Mouki fait un discours, pas de public. Dédé parle de son GPS Androïd : audience religieuse.
tour Badener : Mouki fait un discours, pas de public. Dédé parle de son GPS Androïd : audience religieuse.tour Badener : Mouki fait un discours, pas de public. Dédé parle de son GPS Androïd : audience religieuse.

tour Badener : Mouki fait un discours, pas de public. Dédé parle de son GPS Androïd : audience religieuse.

descente sous la pluie vers la Cascade; arrêt à l'auberge, grande discussion avec le patron qui nous conseille de rentrer dare-dare en oubliant nos ambitions originelles. Nous allons l'écouter
descente sous la pluie vers la Cascade; arrêt à l'auberge, grande discussion avec le patron qui nous conseille de rentrer dare-dare en oubliant nos ambitions originelles. Nous allons l'écouterdescente sous la pluie vers la Cascade; arrêt à l'auberge, grande discussion avec le patron qui nous conseille de rentrer dare-dare en oubliant nos ambitions originelles. Nous allons l'écouter
descente sous la pluie vers la Cascade; arrêt à l'auberge, grande discussion avec le patron qui nous conseille de rentrer dare-dare en oubliant nos ambitions originelles. Nous allons l'écouterdescente sous la pluie vers la Cascade; arrêt à l'auberge, grande discussion avec le patron qui nous conseille de rentrer dare-dare en oubliant nos ambitions originelles. Nous allons l'écouter

descente sous la pluie vers la Cascade; arrêt à l'auberge, grande discussion avec le patron qui nous conseille de rentrer dare-dare en oubliant nos ambitions originelles. Nous allons l'écouter

Quelques arrêts ramassages de fruits : pommes, poires, quetches, mirabelles :) arrivée sur Bühl par quelque chemin détourné..
Quelques arrêts ramassages de fruits : pommes, poires, quetches, mirabelles :) arrivée sur Bühl par quelque chemin détourné..

Quelques arrêts ramassages de fruits : pommes, poires, quetches, mirabelles :) arrivée sur Bühl par quelque chemin détourné..

Voir les commentaires

Rédigé par AS

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 5 Septembre 2016

VTT BIVOUAC – 3 et 4 septembre 2016

Distance totale : 66 km - Dénivelé : 1870 m

J1 : 23 km - D+ 940m

J2 : 43 km - D+ 930m

Parcours : Urmatt, rocher du Falkenstein, champ du messin, Vieille Métairie, Champ du Feu, cascade de l’Andlau, Kreuzweg, col de Bellevue, Ungersberg, Bernstein, Dachfirst, rocher du Falkenstein 2, Sherwiller, Sélestat.

VTT BIVOUAC – 3 et 4 septembre 2016VTT BIVOUAC – 3 et 4 septembre 2016

Ce week-end-là, ayant besoin de rajouter une petite dose de nature à nos sorties VTT, Vincent, Olivier et moi décidons de prendre tente et duvets pour une petite nuit au Champ du Feu.

Chacun passe la matinée du samedi à empaqueter son barda, selon des styles bien différents : un peu de matos sur le vélo et sacs-à-dos légers pour Vincent et moi, et maxi-sac de 50l pour Olivier (même poids que sa monture !).

Départ dans l’après-midi pour une montée à un rythme plus que soutenu. Vincent est devant et imprime la cadence, tout en contenant Pantani qui serait bien capable de s’envoler malgré son sac, et moi plus loin derrière, je trime.

Pour les dernières centaines de mètres de D+, on est particulièrement motivés par la bière qui nous attend à la Rotlach. Fausse joie, l’auberge est fermée ! Fausse fausse joie, on nous sert quand même (concept de fermeture un peu souple). Olivier sort 3 bretzels de son sac énorme, et on se rendra compte tout au long du week-end qu’il porterait bien le surnom de Marie Poppin’s.

On recharge les bouteilles d’eau et on décolle pour une dernière montée direction le Champ du Feu. Il est 19h passé, ça commence à se rafraîchir. Sans en parler, chacun s’inquiète des conditions qu’on va trouver là-haut.
Le parcours (GR5) passe quelques minutes plus tard par la Vieille Métairie, et là, évidence pour tout le monde, c’est le lieu parfait pour s’arrêter pour la nuit. Pas besoin d’aller prendre le vent sur les Chaumes, ici on est à l’abri, il y a une source pour la toilette, un petit salon d’été devant une vue magnifique sur la plaine d’Alsace.

On installe le tarp avec quelques bouts de ficelle et deux branches, on se lave un peu, on allume le réchaud pour les yum-yum et au lit.

Photo de groupe, le (premier) rocher du Falkenstein, et notre palace pour la nuit.Photo de groupe, le (premier) rocher du Falkenstein, et notre palace pour la nuit.
Photo de groupe, le (premier) rocher du Falkenstein, et notre palace pour la nuit.Photo de groupe, le (premier) rocher du Falkenstein, et notre palace pour la nuit.

Photo de groupe, le (premier) rocher du Falkenstein, et notre palace pour la nuit.

Réveil à 6h30 pour observer le soleil se lever sur la Forêt Noire, c’est magnifique. Petit déj copieux (Pantani Poppin’s sort 3 chinois de son sac), on remballe et on décolle.

Dans la descente du Champ du Feu, après moins d’une heure de vélo, c’est la casse ! Celle qu’on ne peut pas prévoir, ni réparer : le triangle arrière du Sunn Kern de Vincent a explosé. Il rentrera prudemment par la route pour rejoindre la gare d’Andlau.

Olivier et moi continuons notre route, direction l’Ungersberg, dont la montée, qui aurait déjà été bien costaud en temps normal, est jonchée d’énormes troncs en travers. Descente sur un single magnifique mais très technique, puis on fait une pause (je suis à plat) au Teufelsloch. Pantani Poppins sort un brownie de son sac pour finir de nous requinquer.

On reprend notre avancée sur le GR5 jusqu’au château du Bernstein, puis on escalade le Dachfirst, dernière difficulté du jour, qui nous offrira un peu de crête et une superbe descente, bien technique aussi.

Le final sur la piste cyclable offre un spectacle étonnant et triste à la fois : une trentaine de gendarmes, agents de la sécurité civile et chiens pisteurs recherchent un homme disparu.

À Sélestat, une petite heure d’attente nous permet de se poser en terrasse pour notre retour à la civilisation.

Pour faire un petit bilan de ce week-end, c’est génial de pouvoir allier à une vraie sortie VTT (vécue à 120% aussi bien en montée qu’en descente) le moment magique d’un bivouac, le retour aux choses simples, une petite toilette vivifiante avec un brin d’eau fraîche, un repas sous les étoiles…

M.

À l'aube. Le soleil monte vite et nous offre une multitude de ciels différents pour accompagner notre café…
À l'aube. Le soleil monte vite et nous offre une multitude de ciels différents pour accompagner notre café…
À l'aube. Le soleil monte vite et nous offre une multitude de ciels différents pour accompagner notre café…
À l'aube. Le soleil monte vite et nous offre une multitude de ciels différents pour accompagner notre café…
À l'aube. Le soleil monte vite et nous offre une multitude de ciels différents pour accompagner notre café…
À l'aube. Le soleil monte vite et nous offre une multitude de ciels différents pour accompagner notre café…
À l'aube. Le soleil monte vite et nous offre une multitude de ciels différents pour accompagner notre café…

À l'aube. Le soleil monte vite et nous offre une multitude de ciels différents pour accompagner notre café…

Après le Champ du Feu et la source de l'Andlau, c'est la grosse casse. Bricolage rapide, repérage sur la carte, et Vincent rentre à Strasbourg. Heureusement, un autre triangle arrière (pièce réputée fragile sur ce modèle) l'attend déjà à la maison. Après le Champ du Feu et la source de l'Andlau, c'est la grosse casse. Bricolage rapide, repérage sur la carte, et Vincent rentre à Strasbourg. Heureusement, un autre triangle arrière (pièce réputée fragile sur ce modèle) l'attend déjà à la maison.
Après le Champ du Feu et la source de l'Andlau, c'est la grosse casse. Bricolage rapide, repérage sur la carte, et Vincent rentre à Strasbourg. Heureusement, un autre triangle arrière (pièce réputée fragile sur ce modèle) l'attend déjà à la maison. Après le Champ du Feu et la source de l'Andlau, c'est la grosse casse. Bricolage rapide, repérage sur la carte, et Vincent rentre à Strasbourg. Heureusement, un autre triangle arrière (pièce réputée fragile sur ce modèle) l'attend déjà à la maison. Après le Champ du Feu et la source de l'Andlau, c'est la grosse casse. Bricolage rapide, repérage sur la carte, et Vincent rentre à Strasbourg. Heureusement, un autre triangle arrière (pièce réputée fragile sur ce modèle) l'attend déjà à la maison.
Après le Champ du Feu et la source de l'Andlau, c'est la grosse casse. Bricolage rapide, repérage sur la carte, et Vincent rentre à Strasbourg. Heureusement, un autre triangle arrière (pièce réputée fragile sur ce modèle) l'attend déjà à la maison. Après le Champ du Feu et la source de l'Andlau, c'est la grosse casse. Bricolage rapide, repérage sur la carte, et Vincent rentre à Strasbourg. Heureusement, un autre triangle arrière (pièce réputée fragile sur ce modèle) l'attend déjà à la maison.

Après le Champ du Feu et la source de l'Andlau, c'est la grosse casse. Bricolage rapide, repérage sur la carte, et Vincent rentre à Strasbourg. Heureusement, un autre triangle arrière (pièce réputée fragile sur ce modèle) l'attend déjà à la maison.

Un vélo de 9kg c'est très léger! Un sac de 9kg c'est bien lourd!… On m'avait pourtant dit qu'un kilo de plume pesait la même chose qu'un kilo de plomb…

Un vélo de 9kg c'est très léger! Un sac de 9kg c'est bien lourd!… On m'avait pourtant dit qu'un kilo de plume pesait la même chose qu'un kilo de plomb…

L'Ungersberg vue de la Grande Bellevue - Haiku? - le sandwich recomposé - le Bernstein - et retour vers la civilisation…
L'Ungersberg vue de la Grande Bellevue - Haiku? - le sandwich recomposé - le Bernstein - et retour vers la civilisation…
L'Ungersberg vue de la Grande Bellevue - Haiku? - le sandwich recomposé - le Bernstein - et retour vers la civilisation…
L'Ungersberg vue de la Grande Bellevue - Haiku? - le sandwich recomposé - le Bernstein - et retour vers la civilisation…
L'Ungersberg vue de la Grande Bellevue - Haiku? - le sandwich recomposé - le Bernstein - et retour vers la civilisation…
L'Ungersberg vue de la Grande Bellevue - Haiku? - le sandwich recomposé - le Bernstein - et retour vers la civilisation…
L'Ungersberg vue de la Grande Bellevue - Haiku? - le sandwich recomposé - le Bernstein - et retour vers la civilisation…

L'Ungersberg vue de la Grande Bellevue - Haiku? - le sandwich recomposé - le Bernstein - et retour vers la civilisation…

Voir les commentaires

Rédigé par Mat

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 29 Août 2016

VTT Welschbruch - 28 août 2016

Distance : 37 km - Dénivelé : 990 m

Parcours : Eichhoffen, Andlau, Susannenmatten, Rehstall, Welschbruch, la Breitmatt, Saegmuhlmaettel, Badstube, Stollhafen, Hohenburgerberg, Châteaux d'Ottrott, Ottrott, Obernai.

VTT Welschbruch - 28 août 2016VTT Welschbruch - 28 août 2016

Quelques anecdotes pour ne pas confondre cette sortie avec toutes les autres ...

- Tout a commencé avec le train de la voie 9 qui ne démarre pas : tous les passagers ont été priés de se rendre à la voie 7 prendre un autre train.

- Valérie a trouvé un moyen original pour ne pas s'encombrer d'un vélo dans le train : se faire livrer son vélo au départ de la balade (merci Clairelise !)

- C'est la première sortie pour Jean au sein de notre petit groupe.

- C'est aussi le retour de 3 revenants que l'on n'avait pas vus depuis longtemps à VTT : Dominique, Fery et Laurent.

- Enfin, notons l'absence remarquée de tout aliment contenant du chocolat, pour cause de grande chaleur. Pas grave, on a eu plein de fruits à la place !

Valérie récupère son vélo à la gare d'Eichhoffen. On roule ensuite à travers les vignes pour rejoindre le joli village d'Andlau.
Valérie récupère son vélo à la gare d'Eichhoffen. On roule ensuite à travers les vignes pour rejoindre le joli village d'Andlau.Valérie récupère son vélo à la gare d'Eichhoffen. On roule ensuite à travers les vignes pour rejoindre le joli village d'Andlau.

Valérie récupère son vélo à la gare d'Eichhoffen. On roule ensuite à travers les vignes pour rejoindre le joli village d'Andlau.

Puis c'est la montée au Welschbruch, principalement sur sentier forestier ombragé, mais pas que.Puis c'est la montée au Welschbruch, principalement sur sentier forestier ombragé, mais pas que.
Puis c'est la montée au Welschbruch, principalement sur sentier forestier ombragé, mais pas que.Puis c'est la montée au Welschbruch, principalement sur sentier forestier ombragé, mais pas que.

Puis c'est la montée au Welschbruch, principalement sur sentier forestier ombragé, mais pas que.

Les 3 revenants.Les 3 revenants.Les 3 revenants.

Les 3 revenants.

Pique-nique, courte sieste et ravitaillement en eau au Welschbruch. Il fait chaud (dans les 30°) mais cela reste agréable.
Pique-nique, courte sieste et ravitaillement en eau au Welschbruch. Il fait chaud (dans les 30°) mais cela reste agréable.Pique-nique, courte sieste et ravitaillement en eau au Welschbruch. Il fait chaud (dans les 30°) mais cela reste agréable.

Pique-nique, courte sieste et ravitaillement en eau au Welschbruch. Il fait chaud (dans les 30°) mais cela reste agréable.

Un joli single que l'on a souvent emprunté nous emmène à la Breitmatt, puis on remonte vers la source rafraichissante du Badstube.Un joli single que l'on a souvent emprunté nous emmène à la Breitmatt, puis on remonte vers la source rafraichissante du Badstube.
Un joli single que l'on a souvent emprunté nous emmène à la Breitmatt, puis on remonte vers la source rafraichissante du Badstube.Un joli single que l'on a souvent emprunté nous emmène à la Breitmatt, puis on remonte vers la source rafraichissante du Badstube.

Un joli single que l'on a souvent emprunté nous emmène à la Breitmatt, puis on remonte vers la source rafraichissante du Badstube.

Après, on retrouve les magnifiques sentiers - sous les pins et entourés de fougères et myrtilliers - proches du Ste Odile. Notre dernière montée nous amène au Hohenburgerberg.
Après, on retrouve les magnifiques sentiers - sous les pins et entourés de fougères et myrtilliers - proches du Ste Odile. Notre dernière montée nous amène au Hohenburgerberg.
Après, on retrouve les magnifiques sentiers - sous les pins et entourés de fougères et myrtilliers - proches du Ste Odile. Notre dernière montée nous amène au Hohenburgerberg.

Après, on retrouve les magnifiques sentiers - sous les pins et entourés de fougères et myrtilliers - proches du Ste Odile. Notre dernière montée nous amène au Hohenburgerberg.

Coup d'oeil rapide sur les carrières de St Nabor. Le temps nous est compté, plusieurs d'entre-nous désirant attraper le train de 16h52.Coup d'oeil rapide sur les carrières de St Nabor. Le temps nous est compté, plusieurs d'entre-nous désirant attraper le train de 16h52.

Coup d'oeil rapide sur les carrières de St Nabor. Le temps nous est compté, plusieurs d'entre-nous désirant attraper le train de 16h52.

Retour désordonné par l'Elsberg, le GR jusqu'aux châteaux d'Ottrott, puis Obernai. Certains étaient pressés, et Jean nous a montré 2 belles chutes heureusement sans conséquences. Comme je n'avais pas de photos de la descente, je vous ai mis une photos des belles Vosgiennes croisées au Welschbruch. A bientôt.

Retour désordonné par l'Elsberg, le GR jusqu'aux châteaux d'Ottrott, puis Obernai. Certains étaient pressés, et Jean nous a montré 2 belles chutes heureusement sans conséquences. Comme je n'avais pas de photos de la descente, je vous ai mis une photos des belles Vosgiennes croisées au Welschbruch. A bientôt.

Voir les commentaires

Rédigé par LS

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 22 Août 2016

VTT Soultzerkopf - 21 août 2016

Distance 38 km. Dénivelé 1170 m.

Parcours : Soultz sous Forêts, Memmelshoffen, vallée du Wintzelbaechel, les Sept Fontaines, Soultzerkopf, col du Wiep, le Gros Chêne, château du Liebfrauenberg, Langensoultzbach, Nehwiller, Hochscheid, Finsterkopf, col du Wolfen, Heidenkopf, Vorderbeg, les Trois Chênes et Niederbronn les Bains.

Et une sortie dans les Vosges du Nord s'il vous plaît, pour cette fin d'été (déjà !!!!). 6 participants (enfin ... 7 au départ du train, puis 6 à l'arrivée à la gare de Soultz; on a perdu Agnès en route, qui est rentrée chercher son portable, qui était pourtant dans son sac ... comprenne qui pourra).

Que dire de cette journée ? Du beau temps, température douce, beaucoup de forêt, des singles tranquilles, pas mal de boue car il avait plu les jours précédents. Une pause midi près de mirabelliers aux fruits incroyablement sucrés et gouteux. Une bonne ambiance comme toujours, deux chutes bénignes, et au final une journée bien belle.

Le mot du jour de Paulo : "à force de prendre notre temps on a fini par rattraper notre avance ..", une façon incroyablement délicate de nous dire qu'il faudrait accélérer à nouveau :)))

... et la chance d'avoir trouvé des abris de fortune au moment où des nuages peu scrupuleux ont ouvert leurs soutes au dessus de nous.

Et bien sûr : c'était la première sortie de Domi avec son nouveau vélo (un C......l, pas de pub svp)

VTT Soultzerkopf - 21 août 2016
VTT Soultzerkopf - 21 août 2016VTT Soultzerkopf - 21 août 2016
rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie
rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie
rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie
rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie
rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie
rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie
rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie
rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie
rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie
rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie
rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie
rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie
rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie

rencontre avec des marcheurs ayant loués des ânes, afin de transporter toutes leurs bouteilles pour l'apéro :)) une petite chienne que sa maîtresse aimerait faire rencontrer Stradi ;) cueillette de mûres, merci Olivier; abri sous la pluie

Voir les commentaires

Rédigé par AS

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 8 Août 2016

VTT Livigno - sixième jour - 29 juillet 2016

En ce dernier jour, certains décident de marcher (Paulo, Valé, Arnaud, POC, Cyrille), d'autres de faire du VTT (Paul167, DD, Franck, Agnès, Mouki).

Le groupe de VTTiste reprend la piste le long du lac, puis la montée en forêt de mardi.. sauf Mouki qui préfère prendre les oeufs. Rendez vous est pris quelque part sur le single déjà emprunté mardi.

La montée est toujours aussi belle le long du torrent. Nous évitons les tronçons routier de mardi en passant par les prés (chemin balisé piéton) : ça grimpe, on pousse. Arrivé au niveau de oeufs, on emprunte exactement le même chemin que mardi. Nous profitons de la vue sur la vallée, sachant que c'est notre dernier jour, tout le monde en profite au maximum. Le long du chemin nous rejoignons Mouki qui a lui pris tout son temps pour admirer le paysage.

Arrêt à la cabane, déjeuner, sieste.

Nous poursuivons la descente, et au niveau du passage du torrent, nous retrouvons les marcheurs qui terminent leur randonnée. Le hasard fait incroyablement bien les choses.

La suite est à nouveau source de grand plaisir avec le single qui longe le torrent, puis descend dans la forêt jusqu'aux lamas, et enfin serpente dans la forêt de la vallée de Livigno.

A l'arrivée en ville nous prenons notre dernière bière en terrasse, et échangeons nos impressions sur cette fantastique semaine dans les Dolomites.

honneur aux marcheurs du jour ...
honneur aux marcheurs du jour ...
honneur aux marcheurs du jour ...
honneur aux marcheurs du jour ...
honneur aux marcheurs du jour ...
honneur aux marcheurs du jour ...
honneur aux marcheurs du jour ...
honneur aux marcheurs du jour ...
honneur aux marcheurs du jour ...
honneur aux marcheurs du jour ...
honneur aux marcheurs du jour ...
honneur aux marcheurs du jour ...
honneur aux marcheurs du jour ...

honneur aux marcheurs du jour ...

Pour les randonneurs à pied - Distance 14 km - Dénivelé 990 m

Nous sommes partis avec pour objectif le Pizzo Filone, un sommet à 3183 m. Filou était déjà stressé au départ, il a passé la nuit à faire des recherches sur internet et en a conclu que ce sommet n'est accessible que par des alpinistes.

Nous laissons la voiture à Tresenda et nous nous engageons à vitesse soutenue (il y a des traileurs parmi nous) dans la Valle delle Mine (déjà parcourue en VTT le mercredi). Après l'auberge Mine la montée devient sévère et Filou décide de rebrousser chemin. Nous poursuivons à 4, puis nous perdons le sentier balisé.

Nous décidons de couper à travers la montagne pour tenter de rattraper le sentier plus haut. Nous montons à travers les alpages, puis les pierriers, et franchissons même un névé. La pente devient raide et pour ne pas prendre de risques nous abandonnons la montée et nous dirigeons vers une cabane perdue dans les alpages. Rencontre avec un groupe d'ânes et avec quelques randonneurs (qui eux n'ont pas perdu le chemin !), puis nous prenons notre repas avec vue imprenable sur les massifs en partie enneigés. Derrière nous, le Pizzo Filone nous nargue un peu, mais nous n'insistons pas et nous redescendons.

Un peu plus loin nous rencontrons (le hasard fait bien les choses) le groupe des vététistes en train de réparer une crevaison. Nous les retrouvons un peu plus tard en ville pour notre dernière terrasse de café.

Paysages magnifiques ... déjeuner au soleil ... crevaisons ... vaches dans un virage ... la belle vie en somme.Paysages magnifiques ... déjeuner au soleil ... crevaisons ... vaches dans un virage ... la belle vie en somme.
Paysages magnifiques ... déjeuner au soleil ... crevaisons ... vaches dans un virage ... la belle vie en somme.Paysages magnifiques ... déjeuner au soleil ... crevaisons ... vaches dans un virage ... la belle vie en somme.
Paysages magnifiques ... déjeuner au soleil ... crevaisons ... vaches dans un virage ... la belle vie en somme.Paysages magnifiques ... déjeuner au soleil ... crevaisons ... vaches dans un virage ... la belle vie en somme.Paysages magnifiques ... déjeuner au soleil ... crevaisons ... vaches dans un virage ... la belle vie en somme.

Paysages magnifiques ... déjeuner au soleil ... crevaisons ... vaches dans un virage ... la belle vie en somme.

je crois qu'on remettra ça l'année prochaine :)))je crois qu'on remettra ça l'année prochaine :)))je crois qu'on remettra ça l'année prochaine :)))
je crois qu'on remettra ça l'année prochaine :)))je crois qu'on remettra ça l'année prochaine :)))

je crois qu'on remettra ça l'année prochaine :)))

Voir les commentaires

Rédigé par AS

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 5 Août 2016

VTT Livigno - cinquième jour - 28 juillet 2016

Distance 22 km - Dénivelé 460 m (et 1340 m en descente)

Parcours : Livigno, remontée mécanique du bike park de Carosello, Monte delle Rezze (2858 m), C.na di Mortarec., Valle di Federia, Ponte Calcheria, Livigno.

Allez ce matin, on rebelote, on prend le téléphérique; mais sur l'autre versant de la vallée, celui là même de notre virée du lundi. Les oeufs nous amènent donc à près de 3000 m sans avoir eu le temps de souffler. Pendant ce temps POC marche et a pour objectif de nous rejoindre. Le paysage est minéral, autour de nous nous avons vue sur la vallée et les montagnes environnantes.

Nous démarrons, sur sentier tracé à flanc, objectif un pic à peine plus haut, pour se rapporcher des 3000. L'ambiance visuelle est à nouveau différente : nous n'avions pas encore eu un tel single minéral. A l'arrivée, une petit refuge en pierre, tout équipé, toilettes dans un cabanon en pierre à 100 m. Décidément les italiens sont bien organisés.

Retour par le même chemin. On ne prends pas beaucoup de vitesse : il y a des piétons qui montent, et le chemin n'est pas exactement fait pour ça.

A notre point de départ nous retrouvons POC, et nous décidons de descendre un peu, de trouver un environnement plus agréable, et de picniquer. En fait la descente sera déjà conséquente, et le single très joueur. Nous retrouvons la ferme bio du lundi, nous installons au bord de la rivière et partageons nos victuailles. POC, l'inaltérable nous rejoint un petit quart d'heure plus tard.

Après le repas et la sieste, descente sur le chemin large que l'on a monté lundi. Sans grand intérêt. On tente un single à gauche, joli mais court, puis à droite on quitte à nouveau pour rejoindre un dernier bout de forêt. Finalement, à 1km de Livigno, le long de la piste cyclable, l'un d'entre nous a la riche idée de descendre dans le lit du torrent. Les autres suivent, et chacun y va de son mieux pour rouler au milieu du lit, et surtout de ne pas poser les pieds dans l'eau : une franche partie de rigolade.

Arrivée en ville, et séance shopping avant de rentrer à l'hôtel.

premier single de montée avec guère plus d'une centaine de mètres de dénivelé, vers un sommet voisin. Quelques névés sur le chemin sont l'occasion de quelques enfantillages.
premier single de montée avec guère plus d'une centaine de mètres de dénivelé, vers un sommet voisin. Quelques névés sur le chemin sont l'occasion de quelques enfantillages.premier single de montée avec guère plus d'une centaine de mètres de dénivelé, vers un sommet voisin. Quelques névés sur le chemin sont l'occasion de quelques enfantillages.
premier single de montée avec guère plus d'une centaine de mètres de dénivelé, vers un sommet voisin. Quelques névés sur le chemin sont l'occasion de quelques enfantillages.premier single de montée avec guère plus d'une centaine de mètres de dénivelé, vers un sommet voisin. Quelques névés sur le chemin sont l'occasion de quelques enfantillages.
premier single de montée avec guère plus d'une centaine de mètres de dénivelé, vers un sommet voisin. Quelques névés sur le chemin sont l'occasion de quelques enfantillages.premier single de montée avec guère plus d'une centaine de mètres de dénivelé, vers un sommet voisin. Quelques névés sur le chemin sont l'occasion de quelques enfantillages.

premier single de montée avec guère plus d'une centaine de mètres de dénivelé, vers un sommet voisin. Quelques névés sur le chemin sont l'occasion de quelques enfantillages.

au bout du single, on admire la vue, et on visite le refuge parfaitement équipé; du 3 étoiles !
au bout du single, on admire la vue, et on visite le refuge parfaitement équipé; du 3 étoiles !au bout du single, on admire la vue, et on visite le refuge parfaitement équipé; du 3 étoiles !
au bout du single, on admire la vue, et on visite le refuge parfaitement équipé; du 3 étoiles !au bout du single, on admire la vue, et on visite le refuge parfaitement équipé; du 3 étoiles !au bout du single, on admire la vue, et on visite le refuge parfaitement équipé; du 3 étoiles !

au bout du single, on admire la vue, et on visite le refuge parfaitement équipé; du 3 étoiles !

retour à la station des oeufs; on continue à descendre pour le déjeuner.
retour à la station des oeufs; on continue à descendre pour le déjeuner. retour à la station des oeufs; on continue à descendre pour le déjeuner. retour à la station des oeufs; on continue à descendre pour le déjeuner.
retour à la station des oeufs; on continue à descendre pour le déjeuner. retour à la station des oeufs; on continue à descendre pour le déjeuner. retour à la station des oeufs; on continue à descendre pour le déjeuner.
retour à la station des oeufs; on continue à descendre pour le déjeuner. retour à la station des oeufs; on continue à descendre pour le déjeuner. retour à la station des oeufs; on continue à descendre pour le déjeuner.

retour à la station des oeufs; on continue à descendre pour le déjeuner.

déjeuner (et sieste) sur l'herbe.déjeuner (et sieste) sur l'herbe.
déjeuner (et sieste) sur l'herbe.déjeuner (et sieste) sur l'herbe.

déjeuner (et sieste) sur l'herbe.

la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment
la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment
la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment
la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment
la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment
la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment
la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment
la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment
la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment
la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment
la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment
la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment
la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment

la descente reprend, avec finalement très peu de single, car nous redescendons principalement par le chemin pris à la montée lundi. Sur la fin, une petite escapade hors chemin, les pieds et les roues dans l'eau : un grand moment

pas de terrasse ce jeudi, mais quelques courses : Mouki s'est acheté 'la cloche' !

pas de terrasse ce jeudi, mais quelques courses : Mouki s'est acheté 'la cloche' !

Voir les commentaires

Rédigé par AS

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 4 Août 2016

VTT Livigno - quatrième jour - 27 juillet 2016

Distance 19 km - Dénivelé 380 m (et 950 m en descente)

Parcours : Livigno, remontée mécanique du bike park de Mottolino, Camanel di Planon, Baitel della Blesa, Baitel del Mottori del'All, A.Mine, Livigno.

En ce matin du quatrième jour, le temps est un peu couvert, mais l'envie de faire du VTT est intacte. En revanche l'envie de faire du dénivelé l'est un peu moins. Nous décidons donc de prendre le téléphérique afin de recharger nos petits organismes. Les oeufs nous amènent à l'endroit exact du départ des descentes VTT de la veille.

Cependant, notre objectif est non pas de descendre directement dans la vallée, mais de remonter la vallée de Livigno à flan de montagne. Si au départ des oeufs le chemin monte encore un peu, très vite nous sommes sur un single magnifique avec une vue sur Livigno à notre droite.

Les photos sont parlantes, le single est globalement simple techniquement et sans danger. Les nuages se dispersent, le soleil apparaît. Après une heure nous atteignons une minuscule cabane aménagée à côté de laquelle nous déjeunons. L'intérieur de la cabane est aménagé : c'est très mignon. Nous faisons connaissance avec une bande de joyeux Italiens et faisons quelques séances de photos.

Nous repartons ensuite, sans quitter le versant de montagne, et pénétrons une petite vallée perpendiculaire à la vallée de Livigno. Le single nous redescend tranquillement jusqu'àu torrent que nous traversons pour revenir sur nos pas, sur l'autre versant. La fin du single comporte une partie très joueuse dans la forêt; un régal. Quelques lamas nous attendent en bas. Là nous rejoignons la vallée de Livigno pour la dernière liaison, à travers la forêt.

A l'arrivée POC nous attend avec un apéro.

arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur
arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur
arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur
arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur
arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur
arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur
arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur
arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur
arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur
arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur
arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur
arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur
arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur
arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur

arrivée en haut des oeufs; temps frisquet, car nous sommes à 2250m. Petite crevaison de Paul46; Ensuite tout roule : très jolie vue, single tranquille, le bonheur

la halte de midi à côté d'un petit cabanon, le long du single, avec vue sur la vallée
la halte de midi à côté d'un petit cabanon, le long du single, avec vue sur la valléela halte de midi à côté d'un petit cabanon, le long du single, avec vue sur la vallée

la halte de midi à côté d'un petit cabanon, le long du single, avec vue sur la vallée

et c'est reparti, avec crevaison de Cyrille, qui jure de passer rapidement aux tubeless ... passage du torrent, retour vers la vallée de Livigno; Puis pause près d'un autre petit pont; dernier tronçon sous les sapins et sous la pluieet c'est reparti, avec crevaison de Cyrille, qui jure de passer rapidement aux tubeless ... passage du torrent, retour vers la vallée de Livigno; Puis pause près d'un autre petit pont; dernier tronçon sous les sapins et sous la pluie
et c'est reparti, avec crevaison de Cyrille, qui jure de passer rapidement aux tubeless ... passage du torrent, retour vers la vallée de Livigno; Puis pause près d'un autre petit pont; dernier tronçon sous les sapins et sous la pluieet c'est reparti, avec crevaison de Cyrille, qui jure de passer rapidement aux tubeless ... passage du torrent, retour vers la vallée de Livigno; Puis pause près d'un autre petit pont; dernier tronçon sous les sapins et sous la pluie
et c'est reparti, avec crevaison de Cyrille, qui jure de passer rapidement aux tubeless ... passage du torrent, retour vers la vallée de Livigno; Puis pause près d'un autre petit pont; dernier tronçon sous les sapins et sous la pluieet c'est reparti, avec crevaison de Cyrille, qui jure de passer rapidement aux tubeless ... passage du torrent, retour vers la vallée de Livigno; Puis pause près d'un autre petit pont; dernier tronçon sous les sapins et sous la pluieet c'est reparti, avec crevaison de Cyrille, qui jure de passer rapidement aux tubeless ... passage du torrent, retour vers la vallée de Livigno; Puis pause près d'un autre petit pont; dernier tronçon sous les sapins et sous la pluie
et c'est reparti, avec crevaison de Cyrille, qui jure de passer rapidement aux tubeless ... passage du torrent, retour vers la vallée de Livigno; Puis pause près d'un autre petit pont; dernier tronçon sous les sapins et sous la pluieet c'est reparti, avec crevaison de Cyrille, qui jure de passer rapidement aux tubeless ... passage du torrent, retour vers la vallée de Livigno; Puis pause près d'un autre petit pont; dernier tronçon sous les sapins et sous la pluie

et c'est reparti, avec crevaison de Cyrille, qui jure de passer rapidement aux tubeless ... passage du torrent, retour vers la vallée de Livigno; Puis pause près d'un autre petit pont; dernier tronçon sous les sapins et sous la pluie

Voir les commentaires

Rédigé par AS

Publié dans #vtt

Repost 0