Publié le 25 Juillet 2016

Notre chef bien aimé pose devant l'hôtel 'Paradiso'

Notre chef bien aimé pose devant l'hôtel 'Paradiso'

Distance 31 km - Dénivelé 1100 m

Parcours : Livigno, Crocce di Campaccio, Valle di Federia, Cima Bleseccia (2796 m), Rif. Costaccia, descente du bike-park Carosello, Livigno.

Ce matin, le temps s'annonce beau jusqu'en milieu d'après midi; orages prévus ensuite. Pas de quoi nous décourager. Pendant le petit déjeuner certains d'entre nous avouent n'avoir pas très bien dormi ... le mal des montagnes, le risotto de la veille (?), peu importe, nous sommes d'attaque à 9h30. POC nous a déjà quitté une heure plus tôt pour sa deuxième journée de randonnée. Il est plein d'énergie ce jeune homme.

Nous quittons à peine la ville, et commençons à emprunter ces larges chemins qui serpentent dans notre nouvelle vallée, que Arnaud annonce une nouvelle crevaison ! démontage, remontage, puis Arnaud décide de redescendre en ville. Il est vrai que la chambre à air qu'il vient d'installer est sa dernière cartouche, que la journée ne fait que commencer, et que l'expérience d'hier a de quoi refroidir.

Nous démarrons donc sans lui (et sans Valérie qui l'accompagne, mais qui reviendra nous rejoindre rapidement). Montée de difficulté moyenne, mais sans fin. Après 40 mn, passage par une ferme NaturoTouristoBioTralala, dernier regroupement. Puis on reprend la montée; la caravane s'étire : en tête Paul167 et DD, ensuite ... les autres. Nous nous enfonçons dans la vallée, tout en longeant un torrent, comme hier. Ici pas de précipice, ni de forêt; simplement une voie large et caillouteuse, les montagnes autour, et le soleil qui tape. Encore 30 mn de montée, puis au détour d'un virage, la pente s'accentue. On pousse (aïe)... et cela pendant une bonne demi heure; puis le chemin reprend un pente raisonnable; bref, après 2h30 de montée et 750m de dénivelé, DD et Paul s'arrêtent et attendent le groupe. A ce stade nos deux compères, vu leur avance, se voient déjà en haut du podium du groupe. En fait nos amis ont surtout pris le temps de s'arrêter pour câliner des ânes et autres herbivores sympathiques. Bref, tt le monde en a bavé et la bande se regroupe au compte goutte. Puis nous repartons tous, il reste 200m de dénivelé. Enfin nous parvenons au sommet (Cima Blesaccia), occupé par une station de télésiège. Si le sommet en lui même est encombré de matériel propre à toute station de ski, la vue sur 360° est imprenable : des pics, parfois enneigés, à perte de vue, et Livigno et son lac en contrebas.

Il vente et fait frisquet, nous redescendons rapidement de 300m sur le versant qui fait face à Livigno. Une partie du parcours est un single de descente à flan de colline : c'est bien cela qui fait la renommée de cette région : les vttistes sont particulièrement chouchoutés avec des tracés de descente vraiment sympa et très longs. Chacun descend à son rythme: Cyrille nous dévoile ses talents de descendeur; Valérie déclare son désintérêt total pour la pratique; les autres s'éclatent clairement.

Nous mangeons après cette première descente, dans un décor étrange : le versant est parcouru de remontées mécaniques, qui montent les vttistes descendeurs à cette époque de l'année, mais au loin les montagnes sont très belles.

Après le repas la descente reprend. Ceux qui apprécient franchement : Cyrille, Paul167, Franck, Agnès, DD. Ceux qui apprécient tout juste : Mouki, Paulo; et pas vraiment : Valérie. La descente est très longue, et nous faisons des haltes pour nous regrouper. En fait toute la montagne est un gigantesque bikepark. La dernière partie du tracé traverse une forêt de sapins: Mouki retrouve le sourire, et clame son amour de l'Alsace et des forêts de sapins.

Enfin nous arrivons en ville, et certains d'entre nous s'installent à une terrasse alors que d'autres rentrent sagement à l'hôtel. Finalement nous n'aurons eu aucun orage :).

première montée; première crevaison de Arnaud; les autres font des pitreries en attendant ...première montée; première crevaison de Arnaud; les autres font des pitreries en attendant ...
première montée; première crevaison de Arnaud; les autres font des pitreries en attendant ...première montée; première crevaison de Arnaud; les autres font des pitreries en attendant ...première montée; première crevaison de Arnaud; les autres font des pitreries en attendant ...

première montée; première crevaison de Arnaud; les autres font des pitreries en attendant ...

pendant que certains mettent un point d'honneur à rouler avec efficacité, d'autres semblent prendre le temps de vivre et de profiter de la faune locale ...
pendant que certains mettent un point d'honneur à rouler avec efficacité, d'autres semblent prendre le temps de vivre et de profiter de la faune locale ...pendant que certains mettent un point d'honneur à rouler avec efficacité, d'autres semblent prendre le temps de vivre et de profiter de la faune locale ...pendant que certains mettent un point d'honneur à rouler avec efficacité, d'autres semblent prendre le temps de vivre et de profiter de la faune locale ...

pendant que certains mettent un point d'honneur à rouler avec efficacité, d'autres semblent prendre le temps de vivre et de profiter de la faune locale ...

petit arrêt à la ferme bio et c'est reparti pour la montée de la mort. Il commence à faire frais (quand on s'arrête) et on en bave.
petit arrêt à la ferme bio et c'est reparti pour la montée de la mort. Il commence à faire frais (quand on s'arrête) et on en bave. petit arrêt à la ferme bio et c'est reparti pour la montée de la mort. Il commence à faire frais (quand on s'arrête) et on en bave. petit arrêt à la ferme bio et c'est reparti pour la montée de la mort. Il commence à faire frais (quand on s'arrête) et on en bave.
petit arrêt à la ferme bio et c'est reparti pour la montée de la mort. Il commence à faire frais (quand on s'arrête) et on en bave. petit arrêt à la ferme bio et c'est reparti pour la montée de la mort. Il commence à faire frais (quand on s'arrête) et on en bave.
petit arrêt à la ferme bio et c'est reparti pour la montée de la mort. Il commence à faire frais (quand on s'arrête) et on en bave. petit arrêt à la ferme bio et c'est reparti pour la montée de la mort. Il commence à faire frais (quand on s'arrête) et on en bave.

petit arrêt à la ferme bio et c'est reparti pour la montée de la mort. Il commence à faire frais (quand on s'arrête) et on en bave.

arrivés en haut; à part la station du télésiège, c'est splendide ! mais il fait un peu frais : on redescend un peu pour déjeuner en paix
arrivés en haut; à part la station du télésiège, c'est splendide ! mais il fait un peu frais : on redescend un peu pour déjeuner en paixarrivés en haut; à part la station du télésiège, c'est splendide ! mais il fait un peu frais : on redescend un peu pour déjeuner en paixarrivés en haut; à part la station du télésiège, c'est splendide ! mais il fait un peu frais : on redescend un peu pour déjeuner en paix
arrivés en haut; à part la station du télésiège, c'est splendide ! mais il fait un peu frais : on redescend un peu pour déjeuner en paixarrivés en haut; à part la station du télésiège, c'est splendide ! mais il fait un peu frais : on redescend un peu pour déjeuner en paix

arrivés en haut; à part la station du télésiège, c'est splendide ! mais il fait un peu frais : on redescend un peu pour déjeuner en paix

descente vers Livigno; nous découvrons les tracés VTT que la commune a desciné sur les montagnes. C'est fun et sans danger. La fin du parcours sinue entre les sapins : Mouki est aux anges, il se croit en Alsace :)))
descente vers Livigno; nous découvrons les tracés VTT que la commune a desciné sur les montagnes. C'est fun et sans danger. La fin du parcours sinue entre les sapins : Mouki est aux anges, il se croit en Alsace :)))
descente vers Livigno; nous découvrons les tracés VTT que la commune a desciné sur les montagnes. C'est fun et sans danger. La fin du parcours sinue entre les sapins : Mouki est aux anges, il se croit en Alsace :)))
descente vers Livigno; nous découvrons les tracés VTT que la commune a desciné sur les montagnes. C'est fun et sans danger. La fin du parcours sinue entre les sapins : Mouki est aux anges, il se croit en Alsace :)))
descente vers Livigno; nous découvrons les tracés VTT que la commune a desciné sur les montagnes. C'est fun et sans danger. La fin du parcours sinue entre les sapins : Mouki est aux anges, il se croit en Alsace :)))
descente vers Livigno; nous découvrons les tracés VTT que la commune a desciné sur les montagnes. C'est fun et sans danger. La fin du parcours sinue entre les sapins : Mouki est aux anges, il se croit en Alsace :)))
descente vers Livigno; nous découvrons les tracés VTT que la commune a desciné sur les montagnes. C'est fun et sans danger. La fin du parcours sinue entre les sapins : Mouki est aux anges, il se croit en Alsace :)))
descente vers Livigno; nous découvrons les tracés VTT que la commune a desciné sur les montagnes. C'est fun et sans danger. La fin du parcours sinue entre les sapins : Mouki est aux anges, il se croit en Alsace :)))
descente vers Livigno; nous découvrons les tracés VTT que la commune a desciné sur les montagnes. C'est fun et sans danger. La fin du parcours sinue entre les sapins : Mouki est aux anges, il se croit en Alsace :)))

descente vers Livigno; nous découvrons les tracés VTT que la commune a desciné sur les montagnes. C'est fun et sans danger. La fin du parcours sinue entre les sapins : Mouki est aux anges, il se croit en Alsace :)))

petite bière sur notre terrasse (déjà) favorite

petite bière sur notre terrasse (déjà) favorite

Voir les commentaires

Rédigé par AS

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 24 Juillet 2016

première journée : le bonheur est dans le pré (et la montagne n'est pas loin)

première journée : le bonheur est dans le pré (et la montagne n'est pas loin)

Distance 37 km - Dénivelé 1000 m

Parcours : Livigno, le long du lac de Livigno, Ponte delle Capre, Valle Alpisella, Col d'Alpisella (2299 m), Lac de San Giacomo di Fraele, Casine di Trela, col de Val Trela (2295 m), retour vers le lac de Livigno, Livigno.

Ce dimanche matin, après un petit déjeuner pantagruélique, nous démarrons pour notre première journée de VTT dans les Dolomites. Départ à 10h, passage par un super marché pour s'approvisionner et c'est parti le long du lac de Livigno, direction la montagne. Nous commençons par perdre 30 minutes car Arnaud a crevé sur la voie goudronnée le long du lac. POC, avec son bras cassé est parti à pied avec l'ambition de nous attendre en haut (lol).

Bon on repart, les marcheurs du dimanche, nombreux le long du lac, sont encore présent sur la première partie de la montée, mais leur nombre diminue avec l'altitude. La voie est large, ce ne sont pas des singles des Vosges, l'environnement est alpin, encaissé, parois rocheuses, pentes boisées, torrent tout en bas... au détour d'un pont, ça se met à grimper ... sec, .. et longtemps ! Tout le monde en a bavé grave (!) (470m déniv.). L'arrivée au col d'Alpisella se fait au compte goutte. Et qui voyons nous arriver pendant la pause ? POC ! Personne n'y croyait, il nous a bluffé !

Deuxième partie, nous redescendons de l'autre côté du col, direction le lac San Giacomo di Fraele. La descente se fait toujours sur voie large et caillouteuse, mais avec un précipice impressionnant au dessus du torrent;

Arrivée au lac, déjeuner. Autour de nous de beaux paysages, mais aussi d'étranges vestiges de maisons en béton ...

Départ après le repas, Arnaud crève, changement de pneu, on repart, pour 10 minutes, et hop, nouvelle crevaison d'Arnaud : là on met 1 heure à réparer : tout le monde s'y met.

Puis on reprend avec une nouvelle montée bien costaud, la deuxième de la journée (300m déniv.). En haut c'est une magnifique vue, nous sommes au milieu des alpages, les monts de part et d'autre ne sont pas très haut et le site est magnifique; petite sieste, puis nous entamons la descente.

Que dire de cette descente ? c'est long (1 petite heure), un single rapide en terrain ouvert, et qui suit à nouveau un torrent; les freins souffrent, et nous on s'amuse comme des fous. Franck fait une petite chute inaperçue, sans gravité. La deuxième partie de la descente est en forêt mais toujours sur single rapide. Cyrille fait une petite sortie de route, pas de pb.

Nous arrivons au lac de Livigno, Mouki n'a plus de frein arrière (?) nous sommes enivrés, c'était une superbe première journée.

Nous revenons en ville, stoppons à une terrasse et buvons un coup. POC débarque avec une paire de skis !! quelques courses plus tard retour à l'hôtel, fourbu et heureux.

voie cyclable et piétonne le long du lac (première crevaison de la saga Arnaud); vue sur le lac; débuts de la montée; pas de photos prises pendant la montée : trop duuuurrr !!!
voie cyclable et piétonne le long du lac (première crevaison de la saga Arnaud); vue sur le lac; débuts de la montée; pas de photos prises pendant la montée : trop duuuurrr !!!
voie cyclable et piétonne le long du lac (première crevaison de la saga Arnaud); vue sur le lac; débuts de la montée; pas de photos prises pendant la montée : trop duuuurrr !!!
voie cyclable et piétonne le long du lac (première crevaison de la saga Arnaud); vue sur le lac; débuts de la montée; pas de photos prises pendant la montée : trop duuuurrr !!!
voie cyclable et piétonne le long du lac (première crevaison de la saga Arnaud); vue sur le lac; débuts de la montée; pas de photos prises pendant la montée : trop duuuurrr !!!

voie cyclable et piétonne le long du lac (première crevaison de la saga Arnaud); vue sur le lac; débuts de la montée; pas de photos prises pendant la montée : trop duuuurrr !!!

col après la montée; arrivée de POC; on repart direction le lac (on ne reverra plus POC qui bifurquera avant)
col après la montée; arrivée de POC; on repart direction le lac (on ne reverra plus POC qui bifurquera avant)
col après la montée; arrivée de POC; on repart direction le lac (on ne reverra plus POC qui bifurquera avant)
col après la montée; arrivée de POC; on repart direction le lac (on ne reverra plus POC qui bifurquera avant)
col après la montée; arrivée de POC; on repart direction le lac (on ne reverra plus POC qui bifurquera avant)

col après la montée; arrivée de POC; on repart direction le lac (on ne reverra plus POC qui bifurquera avant)

arrivée au lac; drôle de vestiges abandonnés lors de la montée des eaux du barage; la deuxième crevaison sera réparée à la fin du repas
arrivée au lac; drôle de vestiges abandonnés lors de la montée des eaux du barage; la deuxième crevaison sera réparée à la fin du repas
arrivée au lac; drôle de vestiges abandonnés lors de la montée des eaux du barage; la deuxième crevaison sera réparée à la fin du repas
arrivée au lac; drôle de vestiges abandonnés lors de la montée des eaux du barage; la deuxième crevaison sera réparée à la fin du repas
arrivée au lac; drôle de vestiges abandonnés lors de la montée des eaux du barage; la deuxième crevaison sera réparée à la fin du repas

arrivée au lac; drôle de vestiges abandonnés lors de la montée des eaux du barage; la deuxième crevaison sera réparée à la fin du repas

troisème crevaison de Arnaud, juste après le lac; rencontre improbable avec un habitant local au guidon de son triporteur
troisème crevaison de Arnaud, juste après le lac; rencontre improbable avec un habitant local au guidon de son triporteur
troisème crevaison de Arnaud, juste après le lac; rencontre improbable avec un habitant local au guidon de son triporteur
troisème crevaison de Arnaud, juste après le lac; rencontre improbable avec un habitant local au guidon de son triporteur
troisème crevaison de Arnaud, juste après le lac; rencontre improbable avec un habitant local au guidon de son triporteur

troisème crevaison de Arnaud, juste après le lac; rencontre improbable avec un habitant local au guidon de son triporteur

deuxième montée; repos bien mérité avant la descente
deuxième montée; repos bien mérité avant la descente
deuxième montée; repos bien mérité avant la descente
deuxième montée; repos bien mérité avant la descente
deuxième montée; repos bien mérité avant la descente
deuxième montée; repos bien mérité avant la descente

deuxième montée; repos bien mérité avant la descente

la descente; ça file, c'est fun et long; peu d'arrêts; on termine par une partie en forêt, que l'on aura l'occasion de remonter les jours suivants
la descente; ça file, c'est fun et long; peu d'arrêts; on termine par une partie en forêt, que l'on aura l'occasion de remonter les jours suivants
la descente; ça file, c'est fun et long; peu d'arrêts; on termine par une partie en forêt, que l'on aura l'occasion de remonter les jours suivants
la descente; ça file, c'est fun et long; peu d'arrêts; on termine par une partie en forêt, que l'on aura l'occasion de remonter les jours suivants
la descente; ça file, c'est fun et long; peu d'arrêts; on termine par une partie en forêt, que l'on aura l'occasion de remonter les jours suivants

la descente; ça file, c'est fun et long; peu d'arrêts; on termine par une partie en forêt, que l'on aura l'occasion de remonter les jours suivants

on rejoint Livigno, et on s'installe en terasse. On se lâche un peu, mais tout cela n'est rien à côté de l'apparition qui se présente à nous pendant ce repos du guerrier ... on rejoint Livigno, et on s'installe en terasse. On se lâche un peu, mais tout cela n'est rien à côté de l'apparition qui se présente à nous pendant ce repos du guerrier ... on rejoint Livigno, et on s'installe en terasse. On se lâche un peu, mais tout cela n'est rien à côté de l'apparition qui se présente à nous pendant ce repos du guerrier ...

on rejoint Livigno, et on s'installe en terasse. On se lâche un peu, mais tout cela n'est rien à côté de l'apparition qui se présente à nous pendant ce repos du guerrier ...

et bien sûr beaucoup de beaux paysages au cours de cette journée !!et bien sûr beaucoup de beaux paysages au cours de cette journée !!et bien sûr beaucoup de beaux paysages au cours de cette journée !!
et bien sûr beaucoup de beaux paysages au cours de cette journée !!et bien sûr beaucoup de beaux paysages au cours de cette journée !!et bien sûr beaucoup de beaux paysages au cours de cette journée !!

et bien sûr beaucoup de beaux paysages au cours de cette journée !!

Voir les commentaires

Rédigé par AS

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 18 Juillet 2016

Distance 40 km - Dénivelé 920 m (mais 1760 en descente)

Du Lac Blanc à St Dié des Vosges

Parcours : Tête des Immerlins, La Verse, Le Bonhomme, chapelle Sainte Claire, col du Bonhomme, rocher du Hangochet, Mougifontaine, col de la Seboue, col de Mandray, enclave de Saint Leonard, Saintegoutte, Bois de Bozey.

Une fois n'est pas coutûme : nous prenons un car pour arriver à destination (la ligne Colmar - Lac Blanc) : il est rempli de randonneurs, dont certains ont qqs pb de vessie ...

La journée est très belle et le restera : pas besoin d'habits de rechange ni supplémentaires, mais l'eau nous manquera, heureusement que l'on pourra se ravitailler. Beaucoup de descentes donc, des singles techniques, parfois bien rocheux. Quelques traversées de hautes herbes, hautes graminées, hautes fougères, hauts branchages, bref des éraflures, des boutons (pour DD) des tiques à volonté. Le retour à partir de St Léonard se fait en direct vers St Dié pour attraper le train de 17:55. Pas de chance, celui-ci est bloqué, ainsi que d'autres à venir, pour cause de pb sur la voie. Nous prenons donc un bus affrété par la SNCF, après qqs (courtes) négociations avec le chauffeur. Arrivée en gare : 20:45.

le mot de Olivier, enchanté de cette sortie, qui inaugurait son nouveau Canyon semi suspendu, tout carbone, fourche inversée, 9kg :

"Une impression d'être en vacances, oublier le temps et le quotidien, voici comment j'ai vécu cette journée merci encore Paulo pour cette super sortie dont le départ était sur ma terre natale ! merci pour vos conseils qui me sont très utiles, j'ai tout à apprendre et merci Mouki pour ton accompagnement pour l'entretien de mon nouveau bijou, il ne me reste plus qu'à investir dans des pédales automatiques et selon la loi des 20 / 80, je devrait gagner 20% en rendement ! Toujours bravo à Domi Bonnes vacances à vous dans les dolomites, profitez en bien "

VTT Le Hangochet - 17 juillet 2016
VTT Le Hangochet - 17 juillet 2016
installation sur l'autocar, puis descente en forêt, montée vers le Bonhomme. Du soleil, de la belle lumière, des sous bois splendides, des singles variés ...
installation sur l'autocar, puis descente en forêt, montée vers le Bonhomme. Du soleil, de la belle lumière, des sous bois splendides, des singles variés ...installation sur l'autocar, puis descente en forêt, montée vers le Bonhomme. Du soleil, de la belle lumière, des sous bois splendides, des singles variés ...
installation sur l'autocar, puis descente en forêt, montée vers le Bonhomme. Du soleil, de la belle lumière, des sous bois splendides, des singles variés ...installation sur l'autocar, puis descente en forêt, montée vers le Bonhomme. Du soleil, de la belle lumière, des sous bois splendides, des singles variés ...

installation sur l'autocar, puis descente en forêt, montée vers le Bonhomme. Du soleil, de la belle lumière, des sous bois splendides, des singles variés ...

arrivée au Bonhomme, repas, sieste ... la tradition est respectée :)
arrivée au Bonhomme, repas, sieste ... la tradition est respectée :)arrivée au Bonhomme, repas, sieste ... la tradition est respectée :)arrivée au Bonhomme, repas, sieste ... la tradition est respectée :)

arrivée au Bonhomme, repas, sieste ... la tradition est respectée :)

le vtt est un sport qui se pratique avec le sourire ....le vtt est un sport qui se pratique avec le sourire ....le vtt est un sport qui se pratique avec le sourire ....

le vtt est un sport qui se pratique avec le sourire ....

... même s'il y a parfois quelques passages difficiles... même s'il y a parfois quelques passages difficiles... même s'il y a parfois quelques passages difficiles

... même s'il y a parfois quelques passages difficiles

arrivée à St Dié, changement de programme, on embarque tout et tous dans l'autocar !arrivée à St Dié, changement de programme, on embarque tout et tous dans l'autocar !

arrivée à St Dié, changement de programme, on embarque tout et tous dans l'autocar !

Olivier, toujours prêt à bondir avec son nouveau VTT électrique ... heu non .. Carbone !  enfin bref quand on est derrière, on ne voit pas trop la différence :))

Olivier, toujours prêt à bondir avec son nouveau VTT électrique ... heu non .. Carbone ! enfin bref quand on est derrière, on ne voit pas trop la différence :))

le bonheur est dans les collines

le bonheur est dans les collines

Voir les commentaires

Rédigé par AS

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 11 Juillet 2016

VTT Lac de la Lauch - 10 juillet 2016

Distance 39 km - Dénivelé 900 m

De Metzeral à Merxheim

Parcours : Metzeral, Sonderbach, Enderle, Eibelwasen, Nonselkopf, Lauchenkopf, col d'Oberlauchen, lac de la Lauch, Sengern, Lautenbachzell, Guebwiller, Issenheim et Merxheim.

VTT Lac de la Lauch - 10 juillet 2016
VTT Lac de la Lauch - 10 juillet 2016
Il fait déjà chaud lorsque nous quittons la gare de Metzeral. Nous profitons des fontaines pour nous rafraichir. Mais bientôt, fini de rigoler, ça monte sec dans la forêt. Il fait déjà chaud lorsque nous quittons la gare de Metzeral. Nous profitons des fontaines pour nous rafraichir. Mais bientôt, fini de rigoler, ça monte sec dans la forêt.

Il fait déjà chaud lorsque nous quittons la gare de Metzeral. Nous profitons des fontaines pour nous rafraichir. Mais bientôt, fini de rigoler, ça monte sec dans la forêt.

Dure et pas très sympa la montée. On a le choix entre des sentiers défoncés et raides où on pousse, ou alors la route avec plein de voitures qui roulent vite.Dure et pas très sympa la montée. On a le choix entre des sentiers défoncés et raides où on pousse, ou alors la route avec plein de voitures qui roulent vite.

Dure et pas très sympa la montée. On a le choix entre des sentiers défoncés et raides où on pousse, ou alors la route avec plein de voitures qui roulent vite.

Après Eibelwasen c'est mieux. Nous atteignons les chaumes avec de beaux paysages et des pentes raisonnables. Avec l'altitude la température devient agréable.Après Eibelwasen c'est mieux. Nous atteignons les chaumes avec de beaux paysages et des pentes raisonnables. Avec l'altitude la température devient agréable.

Après Eibelwasen c'est mieux. Nous atteignons les chaumes avec de beaux paysages et des pentes raisonnables. Avec l'altitude la température devient agréable.

Nous en profitons pour faire notre pause déjeuner. Une courte sieste aujourd'hui car notre timing est serré. Trois d'entre nous ont rendez-vous avec la télé ce soir pour regarder un certain match.Nous en profitons pour faire notre pause déjeuner. Une courte sieste aujourd'hui car notre timing est serré. Trois d'entre nous ont rendez-vous avec la télé ce soir pour regarder un certain match.

Nous en profitons pour faire notre pause déjeuner. Une courte sieste aujourd'hui car notre timing est serré. Trois d'entre nous ont rendez-vous avec la télé ce soir pour regarder un certain match.

Premier grand sommet aujourd'hui, le Nonselkopf à 1257 mètres. C'est l'occasion de faire quelques selfies.Premier grand sommet aujourd'hui, le Nonselkopf à 1257 mètres. C'est l'occasion de faire quelques selfies.

Premier grand sommet aujourd'hui, le Nonselkopf à 1257 mètres. C'est l'occasion de faire quelques selfies.

Ca monte encore un peu et nous atteignons le Lauchenkopf à 1314 mètres.Ca monte encore un peu et nous atteignons le Lauchenkopf à 1314 mètres.

Ca monte encore un peu et nous atteignons le Lauchenkopf à 1314 mètres.

Pause au sommet pour s'équiper pour la longue descente qui s'annonce. Fred fait sensation avec un look original.Pause au sommet pour s'équiper pour la longue descente qui s'annonce. Fred fait sensation avec un look original.

Pause au sommet pour s'équiper pour la longue descente qui s'annonce. Fred fait sensation avec un look original.

Descente vers le col d'Oberlauchen. C'est Domi sur les photos, les autres sont déjà passés le temps que je sorte mon appareil.Descente vers le col d'Oberlauchen. C'est Domi sur les photos, les autres sont déjà passés le temps que je sorte mon appareil.

Descente vers le col d'Oberlauchen. C'est Domi sur les photos, les autres sont déjà passés le temps que je sorte mon appareil.

Descente vers le lac de la Lauch par le très beau sentier GR 532.Descente vers le lac de la Lauch par le très beau sentier GR 532.

Descente vers le lac de la Lauch par le très beau sentier GR 532.

Après le lac, le sentier que je pensais prendre (croix bleue) n'est pas roulable. Je mets en place le plan B. Photo de groupe devant la cascade de la Lauch.Après le lac, le sentier que je pensais prendre (croix bleue) n'est pas roulable. Je mets en place le plan B. Photo de groupe devant la cascade de la Lauch.

Après le lac, le sentier que je pensais prendre (croix bleue) n'est pas roulable. Je mets en place le plan B. Photo de groupe devant la cascade de la Lauch.

Le sentier "triangle bleu" est très sympa à descendre.Le sentier "triangle bleu" est très sympa à descendre.

Le sentier "triangle bleu" est très sympa à descendre.

Intermède avec quelques photos de charme prises par Mouki !Intermède avec quelques photos de charme prises par Mouki !

Intermède avec quelques photos de charme prises par Mouki !

Poursuite de la descente vers Sengern.Poursuite de la descente vers Sengern.

Poursuite de la descente vers Sengern.

Nous suivons le cours de la Lauch. Nous profitons d'une crevaison de Mouki pour nous rafraichir.Nous suivons le cours de la Lauch. Nous profitons d'une crevaison de Mouki pour nous rafraichir.

Nous suivons le cours de la Lauch. Nous profitons d'une crevaison de Mouki pour nous rafraichir.

Plus loin dans la vallée il n'y a plus que des routes. Nous admirons un jardin extraordinaire, et ... un troupeau de vaches (on pense à toi Laurent !)Plus loin dans la vallée il n'y a plus que des routes. Nous admirons un jardin extraordinaire, et ... un troupeau de vaches (on pense à toi Laurent !)

Plus loin dans la vallée il n'y a plus que des routes. Nous admirons un jardin extraordinaire, et ... un troupeau de vaches (on pense à toi Laurent !)

Voir les commentaires

Rédigé par PF

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 4 Juillet 2016

VTT Le Climont, le retour - 3 juillet 2016

Distance 48 km - Dénivelé 1070 m

De Saales à Sélestat

Parcours : voie du Hang, ferme du Nouveau Chemin, ferme Caroline, le Climont et la tour Julius, col d'Urbeis, Urbeis, col de Schlingoutte, col de Noirceux, Pierreusegoutte, Rombach le Franc, Liepvre et Châtenois.

VTT Le Climont, le retour - 3 juillet 2016
VTT Le Climont, le retour - 3 juillet 2016

Après une tentative avortée à la fin du mois de mars, nous repartons à l'assaut de la montagne du Climont. Mieux préparés et avec une météo clémente, ça devrait le faire !

Partant da gare de Saales, nous faisons notre roulage d'approche du Climont.Partant da gare de Saales, nous faisons notre roulage d'approche du Climont.

Partant da gare de Saales, nous faisons notre roulage d'approche du Climont.

Une longue montée sur piste forestière, un petit passage hors piste. Et hop, au détour d'un sapin, nous atteignons le sommet et la tour Julius.Une longue montée sur piste forestière, un petit passage hors piste. Et hop, au détour d'un sapin, nous atteignons le sommet et la tour Julius.

Une longue montée sur piste forestière, un petit passage hors piste. Et hop, au détour d'un sapin, nous atteignons le sommet et la tour Julius.

Trop facile la montée ! Nous enchaînons par un bon gueuleton avec apéritifs, saucisses, fromages, et plusieurs bons cakes pour finir.Trop facile la montée ! Nous enchaînons par un bon gueuleton avec apéritifs, saucisses, fromages, et plusieurs bons cakes pour finir.

Trop facile la montée ! Nous enchaînons par un bon gueuleton avec apéritifs, saucisses, fromages, et plusieurs bons cakes pour finir.

Filou, tout sourire, nous narre ses derniers exploits. Puis nous attaquons la descente.Filou, tout sourire, nous narre ses derniers exploits. Puis nous attaquons la descente.

Filou, tout sourire, nous narre ses derniers exploits. Puis nous attaquons la descente.

Mais le géant des Vosges veut sa revanche. Dans un passage raide, Filou passe en marchant avec le vélo entre les jambes (ce qu'il ne faut pas faire !) et chute en passant par dessus le guidon. Tout le monde rigole (y compris Filou) sans se rendre compte que c'est plus grave qu'il n'y parait.Mais le géant des Vosges veut sa revanche. Dans un passage raide, Filou passe en marchant avec le vélo entre les jambes (ce qu'il ne faut pas faire !) et chute en passant par dessus le guidon. Tout le monde rigole (y compris Filou) sans se rendre compte que c'est plus grave qu'il n'y parait.

Mais le géant des Vosges veut sa revanche. Dans un passage raide, Filou passe en marchant avec le vélo entre les jambes (ce qu'il ne faut pas faire !) et chute en passant par dessus le guidon. Tout le monde rigole (y compris Filou) sans se rendre compte que c'est plus grave qu'il n'y parait.

La douleur est vive, et nous lui faisons un bandage de fortune. Puis Sergio l'accompagne à la gare la plus proche pour qu'il puisse rentrer se faire soigner. Dans la soirée le diagnostic tombe : fracture du radius !La douleur est vive, et nous lui faisons un bandage de fortune. Puis Sergio l'accompagne à la gare la plus proche pour qu'il puisse rentrer se faire soigner. Dans la soirée le diagnostic tombe : fracture du radius !

La douleur est vive, et nous lui faisons un bandage de fortune. Puis Sergio l'accompagne à la gare la plus proche pour qu'il puisse rentrer se faire soigner. Dans la soirée le diagnostic tombe : fracture du radius !

Les 9 survivants poursuivent la sortie, avec une belle descente vers Urbeis.Les 9 survivants poursuivent la sortie, avec une belle descente vers Urbeis.

Les 9 survivants poursuivent la sortie, avec une belle descente vers Urbeis.

Le col de Schlingoutte, ça n'a l'air de rien comme ça, mais c'est une sacrée montée. Personne ne parvient à rester sur le vélo.Le col de Schlingoutte, ça n'a l'air de rien comme ça, mais c'est une sacrée montée. Personne ne parvient à rester sur le vélo.

Le col de Schlingoutte, ça n'a l'air de rien comme ça, mais c'est une sacrée montée. Personne ne parvient à rester sur le vélo.

Plus loin le col de Noirceux nous accueille pour le goûter.Plus loin le col de Noirceux nous accueille pour le goûter.

Plus loin le col de Noirceux nous accueille pour le goûter.

Nous poursuivons par le single "disque bleu" sur les crêtes.Nous poursuivons par le single "disque bleu" sur les crêtes.

Nous poursuivons par le single "disque bleu" sur les crêtes.

Après ça se complique un peu. Certains sentiers de mon parcours n'existent plus. J'improvise un peu et je fais faire demi-tour au groupe lorsque nous arrivons dans un cul de sac.Après ça se complique un peu. Certains sentiers de mon parcours n'existent plus. J'improvise un peu et je fais faire demi-tour au groupe lorsque nous arrivons dans un cul de sac.

Après ça se complique un peu. Certains sentiers de mon parcours n'existent plus. J'improvise un peu et je fais faire demi-tour au groupe lorsque nous arrivons dans un cul de sac.

J'adore ces passages dans les hautes herbes qui poussent sur les sentiers peu fréquentés. Et toutes ces fleurs odorantes !J'adore ces passages dans les hautes herbes qui poussent sur les sentiers peu fréquentés. Et toutes ces fleurs odorantes !

J'adore ces passages dans les hautes herbes qui poussent sur les sentiers peu fréquentés. Et toutes ces fleurs odorantes !

Nous retrouvons un chemin balisé (un peu encombré) et rejoignons la civilisation à Rombach le Franc.Nous retrouvons un chemin balisé (un peu encombré) et rejoignons la civilisation à Rombach le Franc.

Nous retrouvons un chemin balisé (un peu encombré) et rejoignons la civilisation à Rombach le Franc.

Voir les commentaires

Rédigé par PF

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 27 Juin 2016

VTT La Petite Pierre - 26 juin 2016

Distance 40 km - Dénivelé 900 m

De Saverne à Tieffenbach

Parcours : Saverne, Villa Sainte Barbe, rocher du Sanglier, rocher des Faucons, Bonne Fontaine, hutte de Fouquet, rocher de la Bande Noire, Oberhof, moulin d'Eschbourg, étang d'Imsthal, la Petite Pierre, sentier de la Poésie, étang de Donnenbach, Zimmerkoepfel et Tieffenbach.

Enfin une sortie avec une météo clémente en ce début d'été 2016. Pourtant nous ne sommes qu'un tout petit groupe de 5 vététistes au départ de la gare de Saverne.

VTT La Petite Pierre - 26 juin 2016
VTT La Petite Pierre - 26 juin 2016
En sortant de Saverne, nous montons dans la forêt avec une petite pause et photo de groupe au rocher du Sanglier.En sortant de Saverne, nous montons dans la forêt avec une petite pause et photo de groupe au rocher du Sanglier.

En sortant de Saverne, nous montons dans la forêt avec une petite pause et photo de groupe au rocher du Sanglier.

Nous franchissons l'autoroute par la passerelle à gibier. Après un printemps maussade, nous apprécions le soleil et la nature verdoyante.Nous franchissons l'autoroute par la passerelle à gibier. Après un printemps maussade, nous apprécions le soleil et la nature verdoyante.

Nous franchissons l'autoroute par la passerelle à gibier. Après un printemps maussade, nous apprécions le soleil et la nature verdoyante.

Après Oberhof, un petit single assez technique "triangle jaune" longe la départementale D178. Des passages très sympas, mais aussi le bruit de la circulation ce qui est moins agréable.Après Oberhof, un petit single assez technique "triangle jaune" longe la départementale D178. Des passages très sympas, mais aussi le bruit de la circulation ce qui est moins agréable.

Après Oberhof, un petit single assez technique "triangle jaune" longe la départementale D178. Des passages très sympas, mais aussi le bruit de la circulation ce qui est moins agréable.

Il y a aussi quelques arbres en travers du chemin que Frank s'emploie à dégager.Il y a aussi quelques arbres en travers du chemin que Frank s'emploie à dégager.

Il y a aussi quelques arbres en travers du chemin que Frank s'emploie à dégager.

Pour le midi, une étape que nous aimons bien : l'étang d'Imsthal. Il n'y a pas d'amateur pour la baignade aujourd'hui (par une température assez fraiche).Pour le midi, une étape que nous aimons bien : l'étang d'Imsthal. Il n'y a pas d'amateur pour la baignade aujourd'hui (par une température assez fraiche).

Pour le midi, une étape que nous aimons bien : l'étang d'Imsthal. Il n'y a pas d'amateur pour la baignade aujourd'hui (par une température assez fraiche).

Après déjeuner, une très belle montée "cercle bleu" vers la Petite Pierre. Tiens, tu ne l'enlèves pas, cet arbre là, Frank ?Après déjeuner, une très belle montée "cercle bleu" vers la Petite Pierre. Tiens, tu ne l'enlèves pas, cet arbre là, Frank ?

Après déjeuner, une très belle montée "cercle bleu" vers la Petite Pierre. Tiens, tu ne l'enlèves pas, cet arbre là, Frank ?

Puis nous descendons par le sentier de la Poésie. Un soin après une petite chute pour Arnaud.Puis nous descendons par le sentier de la Poésie. Un soin après une petite chute pour Arnaud.

Puis nous descendons par le sentier de la Poésie. Un soin après une petite chute pour Arnaud.

Etang de Donnenbach, puis paysage un peu plus champêtre avant d'arriver à la gare de Tieffenbach.Etang de Donnenbach, puis paysage un peu plus champêtre avant d'arriver à la gare de Tieffenbach.

Etang de Donnenbach, puis paysage un peu plus champêtre avant d'arriver à la gare de Tieffenbach.

Voir les commentaires

Rédigé par PF

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 19 Juin 2016

VTT Hohenfels - 18 juin 2016

Distance 31 km - Dénivelé 700 m

De NIederbronn les Bains à Reichshoffen

Parcours : Niederbronn les Bains, Lichteneck, Grand Wintersberg, col de la Liese, col du Riethal, Philippsbourg, Mambach, col du Molloch, ruines Hohenfels, Dambach, Jaegerthal, plan d'eau de Wolfhardshoffen et Reichshoffen.

VTT Hohenfels - 18 juin 2016
VTT Hohenfels - 18 juin 2016
Nous partons de Niederbronn les Bains et montons vers le Grand Wintersberg. Les sentiers portent la marque des gros orages qui se sont abattus sur la région les jours précédents.Nous partons de Niederbronn les Bains et montons vers le Grand Wintersberg. Les sentiers portent la marque des gros orages qui se sont abattus sur la région les jours précédents.

Nous partons de Niederbronn les Bains et montons vers le Grand Wintersberg. Les sentiers portent la marque des gros orages qui se sont abattus sur la région les jours précédents.

Passage à la tour du Grand Wintersberg, puis nous descendons vers le col de la Liese.Passage à la tour du Grand Wintersberg, puis nous descendons vers le col de la Liese.

Passage à la tour du Grand Wintersberg, puis nous descendons vers le col de la Liese.

Repas au soleil. Il y a aujoud'hui 4 filles pour 3 garçons. Il y a profusion de victuailles, et nous nous partageons 4 cakes !

Repas au soleil. Il y a aujoud'hui 4 filles pour 3 garçons. Il y a profusion de victuailles, et nous nous partageons 4 cakes !

Descente vers Mambach par un joli petit single "disque rouge" puis remontée vers le col de Molloch.Descente vers Mambach par un joli petit single "disque rouge" puis remontée vers le col de Molloch.

Descente vers Mambach par un joli petit single "disque rouge" puis remontée vers le col de Molloch.

Visite des ruines du Hohenfels.Visite des ruines du Hohenfels.

Visite des ruines du Hohenfels.

Descente vers Dambach. Le temps devient menaçant et nous décidons d'écourter la sortie et de rejoindre directement Gundershoffen pour prendre un train plus tôt.Descente vers Dambach. Le temps devient menaçant et nous décidons d'écourter la sortie et de rejoindre directement Gundershoffen pour prendre un train plus tôt.

Descente vers Dambach. Le temps devient menaçant et nous décidons d'écourter la sortie et de rejoindre directement Gundershoffen pour prendre un train plus tôt.

Crevaison pour Olivier, puis une grosse averse sur la route avant de rejoindre Gundershoffen. Le soleil revient alors que le train arrive.Crevaison pour Olivier, puis une grosse averse sur la route avant de rejoindre Gundershoffen. Le soleil revient alors que le train arrive.

Crevaison pour Olivier, puis une grosse averse sur la route avant de rejoindre Gundershoffen. Le soleil revient alors que le train arrive.

Voir les commentaires

Rédigé par PF

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 9 Juin 2016

VTT Mittlach - 3ème jour - 16 mai 2016

Distance 23 km - Dénivelé 950 m

Parcours : Mittlach le Haut, chemin des Traptides, col du Herrenberg, le long de la route des Crêtes, Centre initiation de la nature du Rothenbachkopf, paquis des Hautes Féées, Kerbholz, Erbersch et retour sur Mittlach le Haut.

VTT Mittlach - 3ème jour - 16 mai 2016
VTT Mittlach - 3ème jour - 16 mai 2016
Pour cette troisième journée, nous prenons la longue montée en direction des crêtes  sous un temps incertain.Pour cette troisième journée, nous prenons la longue montée en direction des crêtes  sous un temps incertain.

Pour cette troisième journée, nous prenons la longue montée en direction des crêtes sous un temps incertain.

Chouette petit single à proximité du col du Herrenberg. Tiens ? Une congère à franchir.Chouette petit single à proximité du col du Herrenberg. Tiens ? Une congère à franchir.

Chouette petit single à proximité du col du Herrenberg. Tiens ? Une congère à franchir.

Il souffle un vent froid sur les crêtes, et nous sommes dans les nuages.Il souffle un vent froid sur les crêtes, et nous sommes dans les nuages.

Il souffle un vent froid sur les crêtes, et nous sommes dans les nuages.

Nous prenons nos habitudes au centre d'initiation à la nature du Rothenbachkopf, ainsi que notre repas au chaud.Nous prenons nos habitudes au centre d'initiation à la nature du Rothenbachkopf, ainsi que notre repas au chaud.

Nous prenons nos habitudes au centre d'initiation à la nature du Rothenbachkopf, ainsi que notre repas au chaud.

Nous repartons en direction du Paquis des Hautes Fées.Nous repartons en direction du Paquis des Hautes Fées.

Nous repartons en direction du Paquis des Hautes Fées.

Le temps se dégrade sérieusement, le blizzard se lève.Le temps se dégrade sérieusement, le blizzard se lève.

Le temps se dégrade sérieusement, le blizzard se lève.

Le froid humide, la fatigue accumulée, des conditions difficiles et glissantes, quelques chutes : le moral des troupes est en baisse (enfin pour certains du moins !)Le froid humide, la fatigue accumulée, des conditions difficiles et glissantes, quelques chutes : le moral des troupes est en baisse (enfin pour certains du moins !)

Le froid humide, la fatigue accumulée, des conditions difficiles et glissantes, quelques chutes : le moral des troupes est en baisse (enfin pour certains du moins !)

Mais on ne va pas s'arrêter là ! Il faut continuer tant bien que mal dans cette descente magnifique, mais très technique.Mais on ne va pas s'arrêter là ! Il faut continuer tant bien que mal dans cette descente magnifique, mais très technique.

Mais on ne va pas s'arrêter là ! Il faut continuer tant bien que mal dans cette descente magnifique, mais très technique.

Paul167000 profite de ces conditions difficiles pour tirer la quintessence de son vélo "fatty" qu'il a pris en prêt pour le week-end.Paul167000 profite de ces conditions difficiles pour tirer la quintessence de son vélo "fatty" qu'il a pris en prêt pour le week-end.

Paul167000 profite de ces conditions difficiles pour tirer la quintessence de son vélo "fatty" qu'il a pris en prêt pour le week-end.

Ca y est, on est arrivés. Ce n'est pas dommage. C'est le moment de faire un bon netoyage des vélos.Ca y est, on est arrivés. Ce n'est pas dommage. C'est le moment de faire un bon netoyage des vélos.

Ca y est, on est arrivés. Ce n'est pas dommage. C'est le moment de faire un bon netoyage des vélos.

Voir les commentaires

Rédigé par PF

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 5 Juin 2016

VTT Découverte enduro - 4 juin 2016

Distance 31 km - Dénivelé 1130 m

Circuit au départ de Saulxures sur Moselotte.

VTT Découverte enduro - 4 juin 2016
VTT Découverte enduro - 4 juin 2016

Pour cette sortie, nous découvrons l'enduro à VTT. Nous nous sommes inscrit à l'enduro des Hautes Vosges en formule "découverte".

C'est à dire que nous faisons le même parcours que les coureurs, parcours de liaison et spéciales, après leur passage et sans chronométrage. Au programme de ce samedi, 3 épreuves spéciales et les différents parcours de liaison.

Personnellement, je suis un peu mitigé par rapport à cette expérience. Les parcours de liaison ne présentent guère d'intérêt. Le plus souvent ce sont de longues montées sur petite route bitumée vers le départ de chaque spéciale.

Quant aux spéciales, elles sont descendantes et sélectives. La pluie était tombée toute la nuit et la matinée avant l'épreuve, donc beaucoup de boue. Et sourtout, les quelques 500 vététistes passés avant nous on ravagé le parcours. Il y avait beaucoup d'ornières, de trous, de racines et rochers glissants mis à nu.

Quelques raidilllons rocheux et glissants, qu'à mon niveau il me semble risqué de passer en restant sur le vélo. Surtout que nous ne disposons pas des protections (casque intégral, protections dorsales, etc ...) dont sont équipés les compétiteurs.

Je me suis surtout battu avec les ornières, plutôt que de m'amuser en pilotage. Les pneus se remplissent de boue, et il faut profiter des sections un peu plus rapides pour les débourrer un peu. La 3ème spéciale était quand même plus accessible à notre niveau.

Une belle expérience quand même. Si le temps avait été sec, les choses auraient été bien différentes.

A l'arrivée, nous faisons un tour dans le parc des coureurs pour admirer de bien beaux vélos et discuter un peu.A l'arrivée, nous faisons un tour dans le parc des coureurs pour admirer de bien beaux vélos et discuter un peu.

A l'arrivée, nous faisons un tour dans le parc des coureurs pour admirer de bien beaux vélos et discuter un peu.

Nous assistons au départ des coureurs. Paul 167000 en profite pour toucher le vélo de Jérôme Clementz, le champion du monde d'enduro.Nous assistons au départ des coureurs. Paul 167000 en profite pour toucher le vélo de Jérôme Clementz, le champion du monde d'enduro.

Nous assistons au départ des coureurs. Paul 167000 en profite pour toucher le vélo de Jérôme Clementz, le champion du monde d'enduro.

Nous équipons nos vélos des plaques. Tiens, Aline et Claude sont là aussi !Nous équipons nos vélos des plaques. Tiens, Aline et Claude sont là aussi !

Nous équipons nos vélos des plaques. Tiens, Aline et Claude sont là aussi !

Ca va être à nous de partir !Ca va être à nous de partir !

Ca va être à nous de partir !

Parcours de liaison, et on se prépare pour la première spéciale.Parcours de liaison, et on se prépare pour la première spéciale.

Parcours de liaison, et on se prépare pour la première spéciale.

Départ de Frank, puis de Matthieu.Départ de Frank, puis de Matthieu.

Départ de Frank, puis de Matthieu.

Domi dans la première spéciale.Domi dans la première spéciale.

Domi dans la première spéciale.

Un stand de ravitaillement dans la 2ème liaison, et départ de la 2ème spéciale.Un stand de ravitaillement dans la 2ème liaison, et départ de la 2ème spéciale.

Un stand de ravitaillement dans la 2ème liaison, et départ de la 2ème spéciale.

Dans la 3ème spéciale, Paul167000 réussit à crever ses deux pneus (tubeless) dans une réception un peu brutale. Pas moyen de réparer, il finit le parcours en poussant son vélo.Dans la 3ème spéciale, Paul167000 réussit à crever ses deux pneus (tubeless) dans une réception un peu brutale. Pas moyen de réparer, il finit le parcours en poussant son vélo.

Dans la 3ème spéciale, Paul167000 réussit à crever ses deux pneus (tubeless) dans une réception un peu brutale. Pas moyen de réparer, il finit le parcours en poussant son vélo.

Voir les commentaires

Rédigé par PF

Publié dans #vtt

Repost 0

Publié le 1 Juin 2016

VTT Mittlach - 2ème jour - 15 mai 2016

Distance 29 km - Dénivelé 1430 m

Parcours : Mittlach le Haut, chemin des Souilles, col du Herrenberg, le long de la route des Crêtes, Centre initiation nature du Rothenbachkopf, col de l'Etang, col du Bramont, Wildenstein, Kleinrunzmatt, Grossrunz, Schaeffert, Schweizelwald et retour sur Mittlach le Haut.

VTT Mittlach - 2ème jour - 15 mai 2016
VTT Mittlach - 2ème jour - 15 mai 2016
Après une bonne nuit de sommeil et un copieux petit déjeuner, nous repartons sur nos fidèles VTT pour de nouvelles aventures.Après une bonne nuit de sommeil et un copieux petit déjeuner, nous repartons sur nos fidèles VTT pour de nouvelles aventures.

Après une bonne nuit de sommeil et un copieux petit déjeuner, nous repartons sur nos fidèles VTT pour de nouvelles aventures.

Nous attaquons la longue montée vers les crêtes.Nous attaquons la longue montée vers les crêtes.

Nous attaquons la longue montée vers les crêtes.

Ca monte même bien raide, mais quel plaisir de s'arrêter et de profiter de la vue.Ca monte même bien raide, mais quel plaisir de s'arrêter et de profiter de la vue.

Ca monte même bien raide, mais quel plaisir de s'arrêter et de profiter de la vue.

Les Hautes Chaumes au printemps sont fleuries et magnifiques, même si la température est un peu fraîche.Les Hautes Chaumes au printemps sont fleuries et magnifiques, même si la température est un peu fraîche.

Les Hautes Chaumes au printemps sont fleuries et magnifiques, même si la température est un peu fraîche.

Nous sommes des points minuscules dans le paysage.Nous sommes des points minuscules dans le paysage.

Nous sommes des points minuscules dans le paysage.

Nous poursuivons en tutoyant le Batteriekopf puis le Rothenbachkopf, mais sans monter sur les sommets.Nous poursuivons en tutoyant le Batteriekopf puis le Rothenbachkopf, mais sans monter sur les sommets.

Nous poursuivons en tutoyant le Batteriekopf puis le Rothenbachkopf, mais sans monter sur les sommets.

Et nous prenons notre pause de midi au chaud (avec un bon feu) au centre d'initiation à la nature du Rothenbachkopf.Et nous prenons notre pause de midi au chaud (avec un bon feu) au centre d'initiation à la nature du Rothenbachkopf.

Et nous prenons notre pause de midi au chaud (avec un bon feu) au centre d'initiation à la nature du Rothenbachkopf.

Il y a un poste d'observation de la faune sauvage, ainsi qu'une collection de crânes.Il y a un poste d'observation de la faune sauvage, ainsi qu'une collection de crânes.

Il y a un poste d'observation de la faune sauvage, ainsi qu'une collection de crânes.

Poursuite de la sortie vers le col de l'Etang, puis le col de Bramont.Poursuite de la sortie vers le col de l'Etang, puis le col de Bramont.

Poursuite de la sortie vers le col de l'Etang, puis le col de Bramont.

Point de vue sur l'étang de Kruth.Point de vue sur l'étang de Kruth.

Point de vue sur l'étang de Kruth.

Une superbe descente sur single vers Wildenstein ... suivie d'une longue montée car il faut à nouveau franchir la montagne pour revenir sur Mittlach.Une superbe descente sur single vers Wildenstein ... suivie d'une longue montée car il faut à nouveau franchir la montagne pour revenir sur Mittlach.

Une superbe descente sur single vers Wildenstein ... suivie d'une longue montée car il faut à nouveau franchir la montagne pour revenir sur Mittlach.

Sur la fin, la pente est trop raide pour que nous puissions rouler.Sur la fin, la pente est trop raide pour que nous puissions rouler.

Sur la fin, la pente est trop raide pour que nous puissions rouler.

La température a fraichi, il tombe même quelques flocons de neige. Nous nous équipons avant de nous engager dans la descente.La température a fraichi, il tombe même quelques flocons de neige. Nous nous équipons avant de nous engager dans la descente.

La température a fraichi, il tombe même quelques flocons de neige. Nous nous équipons avant de nous engager dans la descente.

Un joli petit single en descente comme on les aime.Un joli petit single en descente comme on les aime.

Un joli petit single en descente comme on les aime.

Qui devient plus abrupt et rocheux sur la fin. Mais courage ! nous sommes presque arrivés à Mittlach.Qui devient plus abrupt et rocheux sur la fin. Mais courage ! nous sommes presque arrivés à Mittlach.

Qui devient plus abrupt et rocheux sur la fin. Mais courage ! nous sommes presque arrivés à Mittlach.

Voir les commentaires

Rédigé par PF

Publié dans #vtt

Repost 0