Articles avec #animal tag

Publié le 2 Août 2015

Le lézard des murailles

Lors de la sortie VTT du 1er août 2015, nous avons vu deux châteaux pris d'assaut par … des lézards. Joli prétexte pour se pencher sur ce petit reptile très courant dans les Vosges.

Le lézard des murailles (podarcis muralis) vit en Europe. C'est une espèce protégée.

On le rencontre souvent sur les vieux murs, les rochers, les éboulis. C'est un bon grimpeur, agile, rapide. Animal à sang froid, il cherche le soleil, mais au delà de 33°C, il va se mettre au frais dans les fissures.

Le lézard des murailles est ovipare. Les petits naissent en été, deviennent adultes à 2 ans et peuvent vivre 4 à 6 ans. Ils se nourrissent d'araignées, de petits insectes, de vers de terre. Leurs prédateurs sont les oiseaux, les hérissons … et les chats.

Tous les enfants le savent, le lézard peut perdre sa queue. Celle-ci continue de frétiller pour tromper les prédateurs. La queue repousse, mais plus courte, dépourvue d'écailles (gris sombre).

Un lézard des murailles dont la queue a repoussé (Schoeneck - août 2015)

Un lézard des murailles dont la queue a repoussé (Schoeneck - août 2015)

Le lézard des murailles adulte a environ 20 cm. Sa queue est fine et peut faire jusqu'à deux fois la longueur tête-corps (13 cm). Il a une tête élancée et aplatie. La couleur du corps varie suivant les individus : brun, gris ou verdâtre. C'est lui que vous trouverez en train d'escalader les murs à la verticale, ou dans les endroits chauds et secs.

On peut le confondre avec le lézard vivipare (zootoca vivipare), autre lézard d'Europe de couleur brun ou beige. Mais ce dernier est plus lent, c'est un mauvais grimpeur, et il préfère les endroits frais et humides. Il a une tête plus ramassée, une queue plus courte et moins fine, il dépasse rarement 15 cm. Il a souvent une ligne dorsale noire bien visible.

Lézard capturé par Robin en avril 2015. Lézard des murailles ou lézard vivipare ?

Lézard capturé par Robin en avril 2015. Lézard des murailles ou lézard vivipare ?

Gaspard le lézard. Passager clandestin de mon sac à dos lors d'une sortie VTT (septembre 2014).

Gaspard le lézard. Passager clandestin de mon sac à dos lors d'une sortie VTT (septembre 2014).

Voir les commentaires

Rédigé par LS

Publié dans #culture, #animal

Repost 0

Publié le 15 Juillet 2014

Voici une vache atypique rencontrée lors d'une randonnée pédestre dans le Valais Suisse, qui mérite bien un petit article, même si on ne risque pas de la croiser dans les Vosges ...

Vaches d'Hérens

C'est une vache de race mixte, à robe noire, pie rouge, dont les cornes à bouts noirs sont en forme de guidon de vélo. Originaire du val d'Hérens dans le Valais Suisse, c'est une montagnarde qui grimpe facilement jusqu'à 3000 m dans les alpages.

C'est son comportement belliqueux qui la distingue des autres vaches : elles combattent en effet naturellement pour déterminer qui dominera le troupeau. Front contre front, elles se poussent jusqu'à ce que l'une des deux recule. Cette caractéristique est exploitée dans le Valais de manière folklorique : chaque printemps sont organisés des "combats de reines" qui permettent de désigner la vache dominante : la Reine.

Vaches d'Hérens - juillet 2014

Vaches d'Hérens - juillet 2014

Voir les commentaires

Rédigé par LS

Publié dans #culture, #animal

Repost 0

Publié le 29 Avril 2014

Je trouve ces bestioles fascinantes et très photogéniques ! Alors si, comme moi, vous vous demandez : " c'est quoi cette vache ? ", voici un petit descriptif de celles que j'ai croisées dans les Vosges.

- La Vosgienne bien sûr, de couleur blanche mouchetée de noir ou de rouge. C'est une race mixte (lait et viande), bien adaptée à la montagne, et dont le lait sert à la fabrication du Munster.

Vosgiennes aperçues près du Hohneck.
Vosgiennes aperçues près du Hohneck.

Vosgiennes aperçues près du Hohneck.

- La Highland (race à viande), d'origine écossaise, aux longs poils rouges (parfois noirs), et aux grandes cornes. Dans les Vosges du Nord, elle est utilisée comme "outil écologique" pour empêcher la progression des forêts dans les vallées.

Highlands rencontrées près de Saverne.
Highlands rencontrées près de Saverne.

Highlands rencontrées près de Saverne.

- La Montbéliarde (mixte, mais surtout laitière), blanche avec des taches rouges bien délimitées et des oreilles rouges. Vache de montagne, résistante, venue du Jura voisin.

Une Montbéliarde.

Une Montbéliarde.

- La Charolaise, première race à viande de France, de couleur blanche ou crème, originaire du centre de la France.

Charolaises, près du Climont.
Charolaises, près du Climont.

Charolaises, près du Climont.

- La Limousine (race à viande), de couleur froment vif (brun), plus claire autour des yeux et sous le ventre. Pas très courante dans les Vosges.

Limousines rencontrées dans les Vosges du Nord.

Limousines rencontrées dans les Vosges du Nord.

- Celle-là, j'ai mis longtemps à la reconnaître. Faut dire que c'est en Tarentaise qu'on la rencontre généralement, pas près du Petit Ballon !

Voici donc la Tarine, de couleur brune avec le museau et les sabots noirs, et les cornes à pointe noire. C'est une laitière, cousine de l'Aubrac.

Le seul endroit où j'en ai vues dans les Vosges, c'était à la FA du Rothenbrunnen.

Tarine ou Tarentaise.

Tarine ou Tarentaise.

De surprise en surprise : aperçues en juillet 2015 près du Kaltenbrunnen : des vaches Salers ! Bon, je me trompe peut-être mais elles ressemblent beaucoup à celles que j'avais croisées dans leur région naturelle, en Auvergne.

C'est une race mixte, de couleur acajou foncé, au poil frisé et aux cornes claires en forme de lyre. Réputée pour sa viande, mais dont le lait est aussi utilisé pour les fromages Salers et Cantal.

Salers en Auvergne (gauche) et dans les Vosges (droite).Salers en Auvergne (gauche) et dans les Vosges (droite).

Salers en Auvergne (gauche) et dans les Vosges (droite).

Voir les commentaires

Rédigé par LS

Publié dans #culture, #animal

Repost 0